Accident meurtrier de Glasgow: Drapeaux en berne et enquête prévue
Actualisé

Accident meurtrier de GlasgowDrapeaux en berne et enquête prévue

Les autorités tentent de comprendre comment le chauffeur d'un camion-poubelle a pu perdre le contrôle de son véhicule et tuer six personnes lundi dans le centre de Glasgow.

1 / 6
22.12.2014 Un camion-poubelle a foncé dans la foule, lundi après-midi, à Glasgow, faisant au moins six morts et une dizaine de blessés. A trois jours de Noël, beaucoup de personnes circulaient dans les rues.

22.12.2014 Un camion-poubelle a foncé dans la foule, lundi après-midi, à Glasgow, faisant au moins six morts et une dizaine de blessés. A trois jours de Noël, beaucoup de personnes circulaient dans les rues.

AFP/Stephen h b Gibson / Buchanan ph
Le conducteur du camion aurait eu une crise cardiaque, selon plusieurs médias britanniques.

Le conducteur du camion aurait eu une crise cardiaque, selon plusieurs médias britanniques.

AFP/Stephen h b Gibson / Buchanan ph
Reuters/Stringer

L'accident est survenu lundi après-midi dans les rues commerçantes de Glasgow, première ville d'Ecosse, remplies de promeneurs en quête de leurs derniers cadeaux de Noël.

Un camion-poubelle de la municipalité a percuté des piétons sur environ 300 mètres sur Queen Street, entre le Musée d'art moderne (GoMA) et le Millennium Hotel situé sur George Square, et dans lequel il est allé s'encastrer.

«Le coeur brisé»

Les médias britanniques ont évoqué la probabilité d'une crise cardiaque du conducteur de la benne à ordures, qui aurait été vu s'effondrant sur son volant, la thèse d'un acte criminel ou délibéré ayant rapidement été écartée par les autorités.

L'accident a fait six morts, cinq femmes et un homme, et dix blessés, dont le conducteur, a précisé mardi la police écossaise, qui a ajouté que six personnes étaient toujours hospitalisées, dont deux en unité de soins intensifs.

Mardi matin, un cordon de sécurité était visible sur le site de l'accident, de même que de nombreux bouquets de fleurs déposés en hommage aux victimes, et plusieurs services religieux devaient avoir lieu dans la journée.

«Ce matin, Glasgow a le coeur brisé», a déclaré sur la BBC Nicola Sturgeon, chef du Parti nationaliste écossais (SNP) et Premier ministre de l'Ecosse.

#georgesquare

«Mais nous nous en remettrons, comme nous nous sommes remis du drame de Clutha», a-t-elle ajouté en référence à l'accident d'un hélicoptère de la police qui s'était écrasé sur le toit d'un pub de la ville le 29 novembre 2013, tuant dix personnes.

Le drame de Glasgow a suscité une vive émotion dans tout le Royaume-Uni et les messages de condoléances étaient nombreux sur les réseaux sociaux, accompagnés du mot clef #georgesquare.

«Je viens juste de voir ce qui s'est passé à Glasgow (...). C'est tellement triste... je pense à tous ceux qui ont été touchés», a déclaré sur Twitter le joueur de tennis Andy Murray, natif de la ville. (afp)

Ton opinion