Présidentielle française: DSK invité vedette dans un ancien sex-shop

Actualisé

Présidentielle françaiseDSK invité vedette dans un ancien sex-shop

L'ancien patron du FMI s'est rendu à l'anniversaire d'un élu PS samedi soir, dans une rue «chaude» de Paris. Un «dîner de cons» qui n'a pas plu à l'état-major socialiste.

par
cga/afp

Les «affaires» touchent aussi bien la gauche que la droite dans cette dernière ligne droite de la campagne présidentielle. Après l'UMP mise en cause par des affaires de financement occulte de la campagne de 2007, le PS traîne aussi ses propres casseroles. Dominique Strauss-Kahn s'est en effet invité avec fracas dans la campagne présidentielle avec les propos qui lui sont prêtés dans le «Guardian» et en embarrassant des proches de François Hollande invités comme lui à l'anniversaire de Julien Dray. Le député de l'Essonne avait dû annuler, à la suite d'un malaise cardiaque, une fête prévue le 31 mars (ndlr: son véritable anniversaire est le 5 mars).

Vedette malgré lui

Samedi soir, DSK a ainsi été la vedette malgré lui de la soirée d'anniversaire du député PS, organisée dans un bar, situé rue Saint-Denis, à Paris. Une artère réputée «chaude» avec sex-shop et prostituées aux coins des rues. M. Dray n'avait en effet pas prévenu ses convives, dont certains cadres de l'équipe de M. Hollande et l'ancienne candidate Ségolène Royal, de la présence de DSK et d'Anne Sinclair. Ces derniers ont affirmé avoir évité l'ancien patron du FMI.

Mouvement de foule

Environ 150 personnes avaient répondu à l'invitation et se sont rendues dans ce bar, qui était auparavant un sex-shop, selon «Le Parisien». Le départ de DSK peu avant minuit a été mouvementé. Des badauds, essentiellement des femmes d'après le quotidien francilien, lui ont demandé des autographes et de poser pour une photo.

«Un dîner de cons» qui déplaît

Dimanche alors que François Hollande tenait son dernier grand meeting au Palais omnisports de Paris-Bercy, cet anniversaire, avec DSK en surprise a été beaucoup commenté. Il n'a pas tardé à être rebaptisé le «dîner de cons». L'ancienne candidate des socialistes en 2007, Ségolène Royal, venue avec une de ses filles, a quitté les lieux au nom du «droit des femmes» en apprenant la présence de Strauss-Kahn.

Le candidat socialiste, qui a assuré ne pas avoir été invité à l'anniversaire de M. Dray, a réagi sur Canal+ en soulignant que M. Strauss-Kahn n'était «plus dans la vie politique». Il «est sorti de la campagne, il n'y aucune raison qu'il y revienne et il n'y a aucune raison qu'on en fasse des polémiques», a renchéri M. Valls, directeur de la communication de la campagne de François Hollande.

Les tendances en primeur sur 20minutes.ch

Dimanche 6 mai, 20minutes.ch publiera en primeur les tendances du scrutin dans l'après-midi.

Toute la journée, notre rédaction vous fera vivre en direct de Paris le déroulement de ce premier tour. Ambiance dans les QG des principaux candidats, réactions à chaud, commentaires, suivez l'actualité sur 20minutes.ch.

Ton opinion