LIMITATION DE VITESSE – Du 80 km/h sur l’autoroute par égard pour l’environnement?
Limiter sa vitesse à 80 km/h sur l’autoroute pour des raisons écologiques a-t-il du sens? Explications de l’UPSA.

Limiter sa vitesse à 80 km/h sur l’autoroute pour des raisons écologiques a-t-il du sens? Explications de l’UPSA.

Shutterstock
Publié

LIMITATION DE VITESSEDu 80 km/h sur l’autoroute par égard pour l’environnement?

Pour des raisons écologiques, Benjamin roule à 80 km/h sur l’autoroute, mais il se sent pressé par les autres usagers de la route.

par
Olivia Solari

Question de Benjamin à l’équipe d’experts de l’UPSA:

À ma connaissance, la vitesse minimale sur les autoroutes est de 80 km/h. Par égard pour l’environnement et en raison des émissions de CO2, je roule toujours à 80 km/h sur la voie de droite. Or, je suis souvent pressé par les autres usagers de la route. Les conducteurs de poids lourds, en particulier, n’ont aucune compréhension pour ma façon de conduire. Suis-je dans mon bon droit de rouler comme je le fais?

Réponse d’Olivia Solari de l’UPSA:

Cher Benjamin,

Merci beaucoup pour votre question intéressante. Il est clair que la vitesse de 120 km/h sur l’autoroute ne fait pas l’objet d’une recommandation, mais seulement d’une limitation. Cela apparaît notamment dans l’art. 4a al. 1 let. d de l’ordonnance sur les règles de la circulation routière (OCR), qui stipule que la vitesse maximale générale sur l’autoroute est de 120 km/h lorsque les conditions de la route, de la circulation et de visibilité sont favorables.

Les automobilistes qui roulent à moins de 80 km/h dans des conditions de visibilité optimales et qui gênent ainsi manifestement la fluidité du trafic et les autres usagers de la route peuvent être amendés.

Olivia Solari, UPSA

Cette disposition reprend en fait une des règles fondamentales de la loi fédérale sur la circulation routière (LCR), qui est la «marche à vue»: l’art. 26 al. 1 de la LCR prévoit entre autres que chacun doit se comporter, dans la circulation, de manière à ne pas gêner ni mettre en danger ceux qui utilisent la route conformément aux règles établies. L’art. 32 al. 1 LCR stipule que le conducteur doit pouvoir s’arrêter aux endroits où la visibilité n’est pas bonne. Ainsi, lorsqu’il se met à grêler soudainement sur l’autoroute ou qu’il y a du brouillard épais en automne, il convient d’adapter sa vitesse, bien en deçà de 80 km/h si nécessaire.

Mais que se passe-t-il lorsqu’un automobiliste roule «trop lentement» sans que la situation le requière? D’après l’art. 35 al. 1 OCR, un véhicule doit pouvoir rouler au moins à 80 km/h pour être admis sur l’autoroute. Il n’est toutefois pas question d’une vitesse minimale générale comme vous la mentionnez. Celle-ci dépend, comme nous l’avons indiqué, des circonstances. Cela dit, les automobilistes qui roulent à moins de 80 km/h dans des conditions de visibilité optimales et qui gênent ainsi manifestement la fluidité du trafic et les autres usagers de la route peuvent être amendés. Cela se produit rarement, certes, mais il peut tout à fait arriver que, parce que vous roulez lentement, la police vous arrête pour examiner si vous êtes capable de conduire.

Si vous souhaitez économiser du carburant, il est important d’entretenir régulièrement votre véhicule, notamment en utilisant une bonne huile moteur et en optant pour une pression des pneus légèrement supérieure.

Olivia Solari

Certaines personnes se fixent pour objectif d’effectuer un aussi grand nombre de kilomètres que possible avec un plein. Ces «hypermilers» roulent à une vitesse de 80 à 90 km/h sur l’autoroute et utilisent d’autres astuces pour ne pas gaspiller une seule goutte d’essence ou de diesel. Il est important de faire preuve de prévoyance au volant: décélérer suffisamment tôt aux feux de signalisation, aborder les giratoires de manière à ne pas devoir freiner du tout (quand le trafic le permet!) et, de manière générale, faire usage des freins avec modération. En outre, il convient d’arrêter son moteur à chaque arrêt, puis de repasser le plus vite possible à la vitesse supérieure. Si vous souhaitez économiser du carburant, il est important d’entretenir régulièrement votre véhicule, notamment en utilisant une bonne huile moteur et en optant pour une pression des pneus légèrement supérieure.

C’est votre bon droit d’économiser du carburant en roulant à 80 km/h sur la voie de droite.

Olivia Solari

Si vous roulez à 80 km/h sur la voie de droite, vous ne serez certainement pas amendé. Mais je peux comprendre que les chauffeurs de poids lourds derrière vous s’énervent de temps à autre, d’autant plus que cette branche est soumise à des délais très serrés. Cependant, la vitesse maximale est limitée à 80 km/h pour les camions en Suisse (art. 5 al. 1 let. a OCR). Par conséquent, je vous suggère de rester cool la prochaine fois que vous roulerez sur l’autoroute et de ne pas vous laisser stresser par les autres conducteurs. C’est votre bon droit d’économiser du carburant en roulant à 80 km/h sur la voie de droite. Faites simplement attention de ne pas gêner la fluidité du trafic par votre conduite et de laisser les autres usagers de la route vous dépasser sans encombre.

Bonne route!

Envoyez simplement vos questions par e-mail à l’adresse autoratgeber@20minuten.ch. Les questions d’actualité les plus intéressantes, ainsi que leurs réponses, seront publiées chaque semaine sous le prénom de l’auteur dans la rubrique Lifestyle de «20 minutes».

L’Union des professionnels suisses de l’automobile (UPSA) est l’association des garagistes suisses. Quelque 4000 entreprises comptant 39’000 collaborateurs au total (dont 9000 jeunes en formation initiale et continue) veillent à ce que nous puissions circuler de manière fiable, sûre et écoefficiente. L’équipe d’experts qui répond à vos questions est composée de: Markus Aegerter (Commerce et Prestations), Olivier Maeder (Formation), Markus Peter (Technique et Environnement) et la juriste de l’UPSA, Olivia Solari (Droit).

Ton opinion