Actualisé 02.01.2019 à 07:03

Ski alpinDu «billard » au podium, l'exploit de Zenhäusern

Fraîchement opéré du pouce gauche, le Haut-Valaisan a terminé troisième du slalom parallèle d'Oslo. Wendy Holdener aussi.

de
Blaise Craviolini
Même gêné, Ramon Zenhäusern a confirmé qu'il était un véritable spécialiste des slaloms parallèles (archives AFP).

Même gêné, Ramon Zenhäusern a confirmé qu'il était un véritable spécialiste des slaloms parallèles (archives AFP).

Disputé dans l'aire d'arrivée du tremplin de saut à skis d'Holmenkollen, devant - étonnamment - un public plutôt clairsemé, le slalom parallèle «City Event» d'Oslo a donné lieu à une double satisfaction helvétique.

Côté masculin, Ramon Zenhäusern a terminé troisième. Le Haut-Valaisan a éliminé successivement le Norvégien Sebastian Foss-Solevaag, puis son compatriote Daniel Yule, avant de s'incliner en demi-finale, pour une poignée de centièmes, face à l'Autrichien Marco Schwarz. Pour parachever son «oeuvre», il a ensuite dominé le Suédois Andre Myhrer dans la finale pour la troisième place. Ce podium a cependant un goût de victoire pour «Zeno», qui venait de subir une intervention chirurgicale au pouce gauche et qui, corollaire, était gêné au moment de s'élancer.

Une première pour Schwarz

Avant d'être éliminé par son «pote» Zenhäusern, Daniel Yule avait sorti le grand espoir français Clément Noël. Troisième Suisse en lice dans la capitale norvégienne, Valaisan lui aussi, Luca Aerni est parti à la faute en huitièmes de finale face à l'Autrichien Michael Matt. Le sociétaire du Ski-Club Les Barzettes de Crans-Montana a donc terminé dans les bas-fonds de la hiérarchie.

Dans ce tableau masculin, la victoire a souri - et c'est une surprise - à Marco Schwarz, qui a ainsi fêté son premier succès en Coupe du monde et qui a mis un peu de baume sur la contre-performance de son compatriote Marcel Hirscher, éliminé par le futur finaliste, le Britannique Dave Ryding.

Vlhova bat (encore) Shiffrin

Chez les dames, Wendy Holdener a signé son troisième podium de la saison. La Schwytzoise s'est adjugée la «petite finale» face à la Suédoise Anna Swenn Larsson. Elle s'était préalablement débarrassée de la Canadienne Laurence Saint-Germain en huitièmes de finale, puis de l'Allemande Christina Geiger en quart. La Suissesse peut néanmoins nourrir quelques regrets, dans le sens où elle a fait jeu égal, en demi-finale, avec Mikaela Shiffrin. Sans une faute intérieure durant la première manche, elle aurait pu prétendre à un dénouement plus favorable encore. La favorite américaine, qui a semblé manquer d'explosivité, a d'ailleurs subi la loi de la Slovaque Petra Vlhova en finale. A noter enfin qu'Aline Danioth - qui représente l'avenir du ski suisse - a mordu la poussière au premier tour déjà. Mais face à Petra Vlhova, c'était il est vrai mission (quasi) impossible.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!