Genève: Du cannabis planté au milieu du vide-grenier

Actualisé

GenèveDu cannabis planté au milieu du vide-grenier

Un imbroglio a fait croire que du chanvre était à vendre sur une brocante genevoise. Cela aurait pu être légal.

par
Thomas Piffaretti
Un vieux mixeur, des chargeurs natel usagés et du chanvre. (Photo: Lecteur reporter)

Un vieux mixeur, des chargeurs natel usagés et du chanvre. (Photo: Lecteur reporter)

Les badauds qui ont arpenté les allées de «La Jonction est à vous» ont eu le droit à une surprise de taille, dimanche. A côté d'un stand se trouvait un plant de chènevis d'un mètre de haut. Certains passants s'en sont offusqués: «C'est dingue que l'on puisse acheter de la drogue dans une brocante.»

Alertée, la Ville, qui coordonne la manifestation, précise que la plante appartenait à un promeneur aviné et qu'elle n'était pas à vendre. «Le cannabis n'avait rien à faire là, mais vu l'agressivité de son propriétaire, les organisateurs ont préféré le laisser se calmer plutôt que de lui demander de quitter le périmètre.» La municipalité reconnaît toutefois avoir peu de contrôle sur ce qui s'échange pendant ces vide-greniers.

La police rappelle que la vente d'une plante dont le taux de principe actif ne dépasse pas 1% est légale. «Nous aurions procédé à un contrôle, si nous avions eu vent de cette affaire», souffle son porte-parole, Eric Grandjean.

Ton opinion