Actualisé 04.02.2009 à 10:09

Match le plus haut du monde

Du cricket sur le mont Everest

Un nouveau terrain de jeu pour le cricket va voir le jour à la frontière entre le Tibet et le Népal. Il se situera à 5'165 mètres au dessus du niveau de la mer.

Deux équipes de cricket ont décidé de s'affronter le 21 avril lors d'un match hors du commun. En effet, après une expédition de neuf jours, les joueurs s'affronteront sur un terrain placé à Gorak Shep, un plateau situé à 5'165 mètres au dessus du niveau de la mer, près du camp de base de l'Everest.

50 personnes présentes pour l'évènement

Les deux équipes qui s'opposeront lors de cette partie s'appelleront pour l'occasion Tenzing et Hillars. Ces deux noms ont été choisis en hommage aux deux premiers Hommes qui sont parvenus au sommet de l'Everest en 1953. Elles seront composées par des joueurs britanniques, australiens et néo-zélandais. Mais le staff complet de l'expédition comprendra également des médecins et des spectateurs. Quelque cinquante personnes sont attendues pour cet évènement.

Le but de cet exploit hors du commun est de récolter 600'000 Fr pour une œuvre de charité.

Pour le réalisateur du challenge, Richard Kirtley, 28 ans, passionné de cricket, le match se fera par n'importe quelle condition climatique. Ce dernier avait eu l'idée folle d'organiser un tel match en 2006. Il avait remarqué à l'époque que le plateau de Gorak Shep de l'Everest ressemblait étrangement au terrain de cricket «The Oval» de Londres.

Problèmes dus à la hauteur

Mais jouer à une telle hauteur comporte des risques. Pour Richard Kirtley qui a déjà effectué des tests, «ce défi ne doit pas être sous-estimé, car à cette hauteur, il n'y a que 66% d'oxygène dans l'air. Le rythme cardiaque est donc plus rapide qu'au bord de la mer. Pour cette raison, les conditions cardiovasculaires de chaque joueur ont été testées», a-t-il expliqué aux médias britanniques.

Mais ce match servira aussi pour effectuer des recherches scientifiques. Richard Kirtley a affirmé être en contact avec la NASA. L'agence américaine désire déterminer la manière dont tournent les balles dans un environnement où l'air se raréfie.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!