Actualisé 15.03.2020 à 09:08

Dielsdorf (ZH)Du jambon empoisonné, mauvaise pub pour l'UDC

Une femme a été surprise mardi en train de mettre des appâts toxiques dans la rue pour tuer les animaux. L'accusée est une ancienne membre de l'UDC zurichoise.

de
wed/lhu

De la mort-aux-rats enveloppée dans du jambon: c'est la prise qu'un chat a ramenée chez lui lundi. Fort heureusement, l'animal n'a pas mangé l'appât. Sa propriétaire a toutefois déposé plainte. Le jour suivant, un passant a vu une femme disposer ces appâts empoisonnés dans la rue. Cette dernière a été arrêtée et d'autres appâts toxiques ont été trouvés à son domicile.

D'après nos informations, l'accusée est Helga S.* Cette avocate de 58 ans a longtemps été chargée de cours à l'université et s'est présentée en 2003 au Grand conseil afin d'obtenir un siège de l'UDC. Elle serait actuellement en soins psychiatriques.

L'UDC zurichoise menacée

«Nous avons reçu des insultes et des courriels de menace», confie Martin Suter, secrétaire de l'UDC zurichoise. Jeudi, le parti avait réagi avec mécontentement lorsque le lien de l'accusée avec l'UDC a été révélé. Dans un communiqué de presse, le parti évoquait une «désinformation» et un «acharnement volontaire à l'encontre de l'UDC».

Le lendemain, Martin Suter a eu un discours plus nuancé. «Nous avons appris entre-temps que cette femme avait brièvement été membre de l'UDC zurichoise il y a 17 ans. Nous estimons toutefois qu'il est injuste qu'après tant de temps, le parti soit encore associé à une personne qui hait les animaux.» Et d'ajouter. «Le bien-être des animaux est un sujet important et émotionnel pour la population.»

Le secrétaire du parti a été très clair: «L'UDC zurichoise est fermement opposée à la cruauté envers les animaux et nous condamnons un acte aussi odieux».

*Nom connu de la rédaction

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!