Du laisser-aller aubord du lac?
Actualisé

Du laisser-aller aubord du lac?

Vallée de Joux. Planches à voile moisies, pontons cassés et coques renversées: le club de triathlon de Genève n'en a pas cru ses yeux lors d'un entraînement entre Le Pont et l'Abbaye.

Indigné, il a envoyé des photos à la presse et à l'Office du tourisme. Son responsable, Cédric Paillard, concède que l'image transmise par ses clichés n'est pas vendeuse mais ne voit pas de réel problème. Le syndic de l'Abbaye, Gabriel Gay, s'indigne de ces critiques. «Pour l'instant, nous gérons les rives de façon conviviale. Effectivement, il n'y pas de port, mais cela changera dans deux à trois ans. Et je ne pense pas que les rives du Léman soient mieux!»

(cpa)

Ton opinion