Arts martiaux mixtes: Du piquant, mais que dans la sauce
Publié

Arts martiaux mixtesDu piquant, mais que dans la sauce

Dans la nuit de samedi à dimanche, Conor McGregor va effectuer un troisième come-back en UFC. Il affrontera Dustin Poirier et a choisi de ne pas chambrer son adversaire avant le combat. Bien au contraire…

par
Claude-Alain Zufferey
Dustin Poirier et Conor McGregor copains comme cochons avant leur affrontement de cette fin de semaine. L’Irlandais a même accepté un cadeau de son adversaire: une bouteille de sauce piquante.

Dustin Poirier et Conor McGregor copains comme cochons avant leur affrontement de cette fin de semaine. L’Irlandais a même accepté un cadeau de son adversaire: une bouteille de sauce piquante.

Twitter UFC

Mais où est donc passé Conor McGregor, le roi de la provocation et des «punch lines»? Lui, qui avait habitué ses fans à faire le show en conférence de presse et lors de la pesée publique d’avant match, est resté très calme et courtois en face de Dustin Poirier.

Dans la bulle de la «Fight Island» mise en place à Abou Dhabi pour éviter les risques liés au coronavirus, la conférence de presse de jeudi a pris une drôle de tournure lorsque les deux hommes se sont mis à parler business. LIrlandais, qui commercialise sa propre marque de whisky, a expliqué que son adversaire Dustin Poirier possédait lui aussi un produit à son effigie. «J’aimerais bien goûter ta sauce piquante», a-t-il lancé à l’Américain, qui lui a aussitôt répondu: «Ça tombe bien, j’ai une bouteille pour toi.»

Et Dustin Poirier n’avait pas menti. Vendredi lors de la pesée publique, qui s’est déroulée dans une atmosphère aussi cordiale que la veille, il a sorti sa fameuse bouteille de sauce piquante pour la donner à un Conor McGregor hilare.

À une autre époque, avant le Covid-19 peut-être, Dustin Poirier se serait sans doute retrouvé recouvert de sa propre sauce. Mais non, en ce début d’année rien de tel. Les deux hommes ont même terminé leur face-à-face en échangeant plusieurs accolades.

Un troisième come-back en UFC à 32 ans

Six mois après avoir annoncé l’énième arrêt de sa carrière, McGregor est de retour dans l’octogone pour récupérer son statut de figure de proue de l’UFC et toucher par la même occasion un joli chèque de cinq millions de dollars.

«J’aimerais boire un verre avec Poirier. Je suis honoré de l’affronter.»

Conor McGregor

Sa carrière est donc un éternel recommencement, à un détail près: son comportement. Le bouillant poids léger fait profil bas. «J’aimerais boire un verre avec Poirier. Je suis honoré de l’affronter. Nous sommes tous les deux des compétiteurs et cela va être un super combat. Mais j’ai beaucoup d’armes dans mon arsenal et j’ai hâte de les sortir et de faire une belle performance pour tous les fans du monde entier», a commenté l’Irlandais, jeudi.

Espérons que ces politesses s’arrêtent une fois qu’ils seront entrés dans la cage.

Une victoire par k.-o. en 2014

Pour ses retrouvailles avec l’UFC, «The Notorious», qui reste sur une victoire éclair en 40 secondes face à l’Américain Donald Cerrone en janvier 2020, n’a cependant pas choisi la facilité. Il avait certes facilement battu Poirier (32 ans) en 2014 par k.-o. au premier round, mais l’Américain a remporté cinq combats depuis novembre 2017, subissant une seule défaite contre Khabib Nurmagomedov.

Ton opinion

41 commentaires