28.07.2020 à 16:18

ESSAI DE CONDUITE

Du plaisir électrique haut de gamme

Cela fait plus de dix ans que la marque américaine Zero propose des motos électriques. Parmi ses modèles haut de gamme, on compte la nouvelle SR/F et sa sœur, la SR/S.

de
Ulf Böhringer
1 / 4
La SR/F et sa sœur, la SR/S, de la marque américaine Zero, font face à la faible concurrence avec légèreté.

La SR/F et sa sœur, la SR/S, de la marque américaine Zero, font face à la faible concurrence avec légèreté.

Targetpress
La Zero SR/F a une autonomie qui varie de 140 à 175 km, en fonction du style de conduite du motocycliste.

La Zero SR/F a une autonomie qui varie de 140 à 175 km, en fonction du style de conduite du motocycliste.

Targetpress
Il n’y a rien de compliqué au niveau de l’utilisation des commutateurs et leviers ou encore de l’ordinateur de bord sur l’écran d’affichage TFT.

Il n’y a rien de compliqué au niveau de l’utilisation des commutateurs et leviers ou encore de l’ordinateur de bord sur l’écran d’affichage TFT.

Targetpress

Si l’on se fie aux premières impressions de conduite des SR/F et SR/S, les derniers modèles de la marque américaine de motos électriques Zero n’ont aucun mal à se classer en tête des motos électriques en termes de performance, d’endurance, de temps de chargement et de poids. Et ce, pour un prix relativement attractif, même s’il faut tout de même compter un minimum de 22’000 francs.

Quand on observe les nouveaux modèles d’un peu plus près, on ne peut que constater la qualité de finition exemplaire et l’utilisation de matériaux haut de gamme, ainsi que de bons composants au niveau du châssis et des freins. Par ailleurs, le moteur électrique, la batterie et la gestion de contrôle énergétique atteignent désormais un niveau élevé. Sa puissance nominale est de 40 kW (54 ch) et sa puissance de crête est de 82 kW (110 ch). La vitesse maximale a été bridée à 200 km/h au profit de l’autonomie. Avec une batterie d’une capacité utile de 12,5 kWh, l’autonomie effective en trafic mixte se situe entre 140 et 175 km, selon le style de conduite du motocycliste. Elle est comparable à la Harley-Davidson Livewire (capacité utile de 13,6 kWh, puissance de 80 kW, disponible à partir de 36’500 francs), alors que l’Energica Eva EsseEsse9+ (capacité utile de 18,9 kWh, puissance de 80 kW, disponible à partir de 26’100 francs), nettement plus lourde, offre une plus grande autonomie.

Un châssis impeccable

Lors de sa conduite, on s’aperçoit très vite que l’extrême puissance du moteur électrique, alliée à un poids relativement faible de 220 kg, représente le principal atout de la Zero SR/F. La machine est particulièrement agile et a l’air moins mastoc à l’avant que d’autres motos électriques, ce qui rend également la conduite sur routes sinueuses très agréable. Le bloc-moteur de 110 ch délivre plus de puissance que tout autre moteur thermique habituel d’au moins 160 ch.

Zero a très bien résolu le problème du contrôleur du moteur. La puissance est délivrée en douceur, sans à-coups, ni secousses. Même la récupération d’énergie, au cours de la décélération, est bonne. Cela dépend du mode de conduite choisi parmi les quatre disponibles, qui diffèrent sensiblement les uns des autres.

Dotée de suspensions Showa, la série SR bénéficie d’un équipement abouti. La fourche inversée permet un réglage sensible. Le gros ressort d’amortisseur de 14 centimètres de la jambe de suspension centrale, entièrement réglable elle aussi, contribue considérablement au confort. La stabilité de conduite sur routes principales et secondaires est irréprochable. La Zero SR/F est extrêmement stable dans les virages et on ne constate pas de redressement significatif de la machine lors du freinage dans les virages.

Les freins ne laissent pas non plus à désirer. La réactivité de la grande structure radiale à l’avant est irréprochable et d’une efficacité impeccable. Par ailleurs, l’ABS de Bosch, qui a été optimisé pour les positions inclinées, donne entière satisfaction. Dans l’ensemble, le dispositif de freinage a la tâche facile avec le faible poids de la moto électrique.

La recharge rapide a un coût

Les ingénieurs ont également bien pensé son ergonomie. L’angle des genoux est détendu, la largeur du guidon est bien choisie, les repose-pieds sont bien placés. Par ailleurs, les rétroviseurs de la version F offrent suffisamment de visibilité arrière. Avec le carénage de la S, dont la position assise est plus sportive, les rétroviseurs sont montés un peu plus bas, ce qui demande un petit temps d’adaptation. L’utilisation des commutateurs et leviers est facile, de même que celle de l’ordinateur de bord avec écran d’affichage TFT. Ce dernier offre une excellente lisibilité. Même les doubles optiques à LED – la version S disposant de quatre feux individuels – y compris les feux de jour, sont une réussite. Pour une naked, la version F a un bon aérodynamisme, le saute-vent devant l’écran d’affichage vient casser la force du vent de manière étonnamment efficace. Comme prévu, le pare-brise de la S est plus grand, mais il faut dire qu’elle est aussi plus bruyante.

La procédure de recharge de la Zero SR (F et S) est relativement simple. Équipée d’un chargeur embarqué de série de 3 kW, ce dernier permet une recharge de la batterie à 95% en quatre heures sur des bornes de type 2 ou sur une prise domestique standard. En version premium, un deuxième chargeur de 3 kW permet de réduire de moitié le temps de charge. Si on ajoute le chargeur optionnel de 6 kW, on perd le compartiment de stockage sous le faux réservoir à essence et on augmente le poids de la machine à 232 kg, mais on gagne en contrepartie la possibilité de passer de 0 à 95% de charge de la batterie en seulement une heure. Pour préserver la batterie, il faut dans tous les cas compter 30 minutes pour charger les 5% restants. En revanche, on ne comprend pas pourquoi Zero livre ses motos sans aucun câble de recharge. De plus, il y a un petit détail qui ne va pas avec l’image de la Zero SR/F et SR/S, à savoir les clignotants à ampoules.

Zero SR/F

  • Dimensions: empattement de 145 cm, hauteur de selle de 78,7 cm, poids en ordre de marche de 220 kg, charge supplémentaire de 234 kg
  • Motorisation: moteur à aimants permanents, à refroidissement passif à air
  • Performance: 82 kW, couple de 190 Nm
  • Batterie: batterie au lithium-ion d’une capacité de 14,4 kWh (12,6 kWh utilisable)
  • Vitesse maximale: 200 km/h
  • Autonomie: 158 km (en usine), autonomie lors des essais: de 140 à 175 km
  • Prix: à partir de 21’990 francs

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!