Actualisé 28.03.2011 à 18:32

Catastrophes au Japon

Du plutonium dans le sol de la centrale

Du plutonium aurait été détecté dans le sol de la centrale de Fukushima. Mais la concentration détectée serait trop faible pour mettre en danger la santé des riverains.

Le porte-parole de Tokyo Electric Power (Tepco), l'opérateur de la centrale de Fukushima, a déclaré que le taux de plutonium retrouvé dans cinq prélèvements ne présentait pas de danger pour la santé et qu'il était équivalent à celui détecté au Japon après des essais nucléaires dans des pays voisins, comme la Corée du Nord. «Les échantillons ont mis en évidence la présence de plutonium 238, 239 et 240», a-t-il précisé.

Tepco n'a pas précisé d'où provenait ce plutonium. L'opérateur a jugé «fort probable» qu'au moins deux des cinq échantillons étaient liés aux dégâts subis par la centrale lors du séisme et du tsunami.

Le réacteur 3, dont le toit du bâtiment a été soufflé par une explosion, est le seul à contenir du MOX (mélange d'oxydes de plutonium et d'uranium) dont les rejets radioactifs sont parfois considérés comme plus dangereux.

Le plutonium pourrait également provenir d'un autre réacteur fonctionnant seulement à l'uranium, car 30% de l'énergie produite provient de la conversion de l'uranium en plutonium. (ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!