Actualisé 19.01.2012 à 20:59

Football - Allemagne«Du respect pas de la peur»

Vendredi soir, Borussia Mönchengladbach commence son 2e tour en Bundesliga contre le Bayern. Le point avec son coach, Lucien Favre.

de
Sandro Compagno

– Lucien Favre, vous jouez contre Munich, puis contre Stuttgart, Wolfsburg et Schalke. Un départ difficile pour le Borussia.

– Oui, notre programme est très corsé. Mais nous ne pouvons pas le changer. En août, c'était déjà pareil.

– L'été passé vous aviez battu le Bayern 1-0. Quel sera le plan face au leader?

– Nous voulons jouer notre jeu, même si nous avons du respect pour notre adversaire, qui reste le grand favori pour le titre. Nous les respectons, mais nous n'avons pas peur.

– Vous avez transformé votre défense en forteresse. Pourtant, durant la préparation, vous avez encaissé beaucoup de buts.

– Nous n'avons jamais pu aligner nos titulaires ensemble, il y a eu beaucoup de changements. Par ailleurs, cela ne me dérange pas d'encaisser 2 buts si nous en marquons trois.

– En effet, mais au premier tour, vous avez remporté beaucoup de matches sur le score de 1-0.

– Je vois cela autrement. Nous avons battu le Werder 5-0 et Cologne 3-0. Depuis notre nul contre Leverkusen (2-2, 9e journée) nous nous sommes créé beaucoup d'occasions et ce dans quasi chaque rencontre.

– Vous avez déclaré que ce serait un miracle si vous conserviez la 4e place. Doutez-vous de votre équipe?

– Non, ne me comprenez pas mal: nous avons mérité nos 33 points! C'était dur et nous avons dû nous battre pour chacun d'entre eux. Nous devons garder les pieds sur terre. Au risque de me répéter, nous restons la même formation qui s'est sauvée en 2011.

– Les départs annoncés de Reus et Neustädter ont-ils touché l'équipe?

– C'est le football... C'était difficile au début, mais cela fait déjà plus de deux semaines que l'annonce a été faite. Ils sont encore là jusqu'à la fin de la saison et nous avons besoin de joueurs de leur calibre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!