Actualisé 21.03.2020 à 17:56

Bâle

Du «surf» sur un tram: «extrêmement dangereux»

Une lectrice a filmé un jeune homme en train de s'accrocher à l'arrière d'une rame des transports publics bâlois. Le directeur de la compagnie condamne avec fermeté.

de
jd/ofu

Une mère de famille a filmé une scène très dangereuse, récemment à Bâle. Sur l'enregistrement, on voit un jeune homme voyager illégalement grâce à un tram des transports publics de Bâle-Campagne (BLT) en s'accrochant à l'arrière de la rame.

Contacté, le directeur de BLT, Andreas Büttiker, assure que ce genre d'actes est rare. Selon lui, le dernier cas similaire connu remonte à deux ans. Il est en effet impossible de s'accrocher à l'arrière des nouveaux trams Tango. Andreas Büttiker précise néanmoins qu'il arrive parfois encore que d'anciennes rames circulent sur le réseau, comme on peut le voir sur la vidéo de la lectrice.

Garçon grièvement blessé

Le porte-parole de la police, Adrian Gaugler, rappelle qu'il s'agit ici d'une infraction poursuivie sur plainte. Cela signifie que les forces de l'ordre ne peuvent rien faire tant que la société des transports publics n'engage pas de poursuites pénales.

Interrogés à ce sujet, les BLT ont répondu qu'ils ne comptaient pas le faire. «Ce qui m'importe, c'est de rappeler qu'il s'agit d'un acte extrêmement dangereux», insiste Andreas Büttiker. Selon lui, ce type de comportements a déjà fait des blessés graves par le passé. Un cas particulièrement tragique remonte à l'an 2000. Un garçon était tombé de la rame et avait été traîné sur un demi kilomètre. Il avait été grièvement blessé.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!