Vaud : Du sursis pour l’ex-syndic de Bière
Publié

Vaud Du sursis pour l’ex-syndic de Bière

Reconnu coupable de lésions corporelles qualifiées et de violation grave des règles de la circulation, le sexagénaire échappe à une peine ferme . Il devra s’acquitter d’une amende.

par
sam
L’ancien syndic de Bière écope d’une amende et d’un sursis.

L’ancien syndic de Bière écope d’une amende et d’un sursis.

En février 2020, pour effrayer un groupe de jeunes suspecté d’être à l’origine de multiples déprédations dans la commune, le syndic de Bière était monté sur un trottoir au volant de sa voiture et avait circulé ainsi sur plusieurs mètres, percutant l’un d’eux à la jambe, et blessant un autre. Ensuite, une altercation avait eu lieu entre l’agriculteur de 65 ans et des écoliers.

Prononcée il y a quelques semaines par le Ministère public de La Côte, la condamnation pénale de l’ex-édile, qui a démissionné entre-temps, est désormais exécutoire, rapporte «Le Matin Dimanche». Le Vaudois ne s’y est pas opposé. La peine pécuniaire de 7200 francs était assortie d’un sursis. L’agriculteur ne devra s’acquitter au final que des frais de justice de 2660 francs et d’une amende pour avoir circulé en état d’ivresse, de 1800 francs.

Plainte retirée

Les infractions retenues ne sont pas anodines: lésions corporelles qualifiées et violation grave des règles de la circulation routière, notamment. Ce n’est pas la première fois que l’homme échappe à une peine ferme. Selon le quotidien, l’agriculteur, qui avait une alcoolémie de 0,6‰ au moment des faits, a contesté avoir percuté les jeunes avec son véhicule. Il reconnaît cependant avoir donné des claques aux deux écoliers, mais aucun coup de poing, et conteste les avoir menacés d’aller chercher son fusil.

Le Ministère public n’a pas eu à trancher, les jeunes ayant entre-temps retiré leur plainte à la suite d’un accord financier. Un dédommagement de 100 francs a été versé à chacun des trois plaignants. Aujourd’hui, il reste à traiter la plainte déposée par la commune liée au tag visant nommément le syndic, apparu quatre jours après l’altercation sur la façade de l’Hôtel de Ville.

Ton opinion