Vaud: Du sursis pour une maman qui cognait son bébé
Actualisé

VaudDu sursis pour une maman qui cognait son bébé

Au bout du rouleau, une mère célibataire a frappé plusieurs fois sa fille âgée de 3 mois, avant d'appeler les secours. Elle a écopé de 16 mois de prison avec sursis.

par
mkm

Une mère célibataire a comparu hier devant le Tribunal correctionnel d'Yverdon-les-Bains pour les mauvais traitements infligés à sa fille, âgée de moins de 3 mois. Cette Vaudoise de 28 ans, excédée par les pleurs de son bébé, a pincé ou frappé à cinq ou six reprises les jambes, les fesses ou les joues de son bébé, révèle «24 Heures» dans son édition de mercredi. Puis, un jour de septembre 2014, elle l'a lancé sur le lit, un mètre plus loin, et lui a asséné deux coups de poing au visage. Le bébé a alors commencé à convulser. Prise de panique, la mère a appelé une ambulance. Un scanner a montré une fracture du crâne, des hémorragies et plusieurs hématomes: une claire mise en danger de la vie de la petite, selon les médecins, qui ont dénoncé le cas à la justice.

Fatigue, épuisement, solitude, douleurs à la cicatrice de la césarienne: la jeune vaudoise a expliqué à la Cour la situation dans laquelle elle se trouvait au moment des faits, sans chercher à les nier. «Quand on est au bout du rouleau, c'est quand même plus facile si on est deux, qu'on peut se passer le relais», a souligné son avocat, demandant que le contexte de détresse de sa cliente soit pris en compte.

Le tribunal a reconnu la maman coupable notamment de mise en danger de la vie d'autrui, de lésions corporelles graves et de violation du devoir d'assistance ou d'éducation. Elle écope de 16 mois de prison avec sursis et devra payer 10'000 francs à sa fille pour tort moral. Elle suit actuellement un traitement psy, rappelle «24 Heures». Pour sa part, la fillette a été placée chez sa grand-mère par le Service de protection de la jeunesse et serait en bonne santé. La maman est désormais autorisée à passer quelques journées seule avec son enfant.

Ton opinion