Technologie: Dubaï met en service un minibus sans chauffeur
Actualisé

TechnologieDubaï met en service un minibus sans chauffeur

La ville a mis en service un minibus électrique et sans chauffeur pour une période expérimentale d'un mois.

Le minibus est propulsé par un moteur électrique.

Le minibus est propulsé par un moteur électrique.

photo: Kein Anbieter/DR/Twitter

Le véhicule autonome de 10 places a fait jeudi sa première navette sur un parcours de 700 mètres à Downtown Dubai, près de Burj Khalifa, la plus haute tour au monde.

Développé par la société française Easy Mile et le groupe Omnix, basé à Dubaï, le minibus, propulsé par un moteur électrique, se déplace sur un trajet programmé à une vitesse qui peut atteindre jusqu'à 40km/h.

Mais grâce à ses technologies de guidage, il adapte sa vitesse à son environnement et peut, si besoin, marquer un arrêt total pour la sécurité des piétons comme des passagers, selon ses promoteurs.

«Il assure la navette entre les principales attractions touristiques de Downtown Dubai, dont Burj Khalifa, Dubai Mall, Dubai Opera et Souk Al-Bahr», selon un communiqué de l'Autorité des routes et du transport (RTA) qui a initié le projet en coopération avec le géant immobilier Emaar.

Métro et tramway ultra-modernes

L'expérience est «une première et très importante étape dans notre démarche visant à introduire ce type de véhicule dans le réseau de transport à Dubaï», a déclaré à l'AFP un responsable de RTA, Ahmed Bahrozyan.

L'objectif est que «25% du réseau de transport à Dubaï soit assuré par des moyens de transport autonomes à l'horizon 2030», a indiqué le directeur général de la RTA, Mattar al-Tayer, dans un communiqué.

Dubaï, l'un des sept membres de la fédération des Emirats arabes unis et qui s'est imposé comme un centre régional pour les affaires et le tourisme, est doté d'un métro et d'un tramway ultra-modernes, outre un important réseau routier.

La cité-Etat, où vivent plus de 2 millions d'étrangers, a attiré l'an dernier 14,2 millions de touristes. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion