Verre, boîtes de conserve, carton: pour miser sur la durabilité, voici une comparaison des différents emballages alimentaires.

Les emballages alimentaires vont du plastique au carton, en passant par le verre jetable ou réutilisable. Lequel est le meilleur pour l’environnement?

Les emballages alimentaires vont du plastique au carton, en passant par le verre jetable ou réutilisable. Lequel est le meilleur pour l’environnement?

Getty Images
Publié

Choix responsableDurabilité: quel emballage choisir? 

Voici une comparaison des emballages alimentaires présents dans les rayons afin de déterminer quels produits sont les moins nuisibles à l’environnement.

par
Luise Faupel

Bouteille en verre, boîte de conserve, carton ou plastique: difficile parfois de s’y retrouver et de faire un choix respectueux de l’environnement. Voici une sélection d’emballages pour vous aider à y voir plus clair. 

Faites-vous attention aux emballages quand vous faites vos courses?

Bouteilles en verre

Les bouteilles en verre sont une bonne option pour le climat parce qu’elles sont réutilisables. Elles génèrent la moitié des émissions de CO₂ produites par les emballages jetables en plastique. Un bémol: le verre étant lourd, il génère tout de même des émissions de gaz à effet de serre lors du transport. Plus la distance entre le lieu d’embouteillage et le lieu de vente est grande, plus le bilan écologique est mauvais. 

Emballages des plats à l’emporter

Ce n’est pas seulement depuis la pandémie de Covid-19 que l’on trouve de nombreux emballages en carton dans nos poubelles, la popularité croissante des services de livraison y est également pour quelque chose.

Ce n’est pas seulement depuis la pandémie de Covid-19 que l’on trouve de nombreux emballages en carton dans nos poubelles, la popularité croissante des services de livraison y est également pour quelque chose.

Getty Images
Getty Images

Getty Images

Les emballages des plats à l’emporter et livrés sont souvent en papier. Sachant qu’il est composé de matières premières renouvelables et qu’il est plus souvent recyclé que le plastique, c’est un bon choix pour les aliments. Néanmoins, chaque tonne de papier et de carton émet environ 676 kilos de CO₂, ce qui n’est pas négligeable. L’idéal serait, par conséquent, d’opter pour ses propres récipients ou la vaisselle réutilisable. 

Briques de lait et de jus de fruits

Achetez-vous du lait en bouteille de verre, de plastique ou en brique?

Achetez-vous du lait en bouteille de verre, de plastique ou en brique?

Getty Images/Maskot

Les briques sont légères et composées de matières premières renouvelables. Elles peuvent donc aisément être recyclées et sont donc souvent perçues comme une option d’emballage respectueuse de l’environnement. Malheureusement, les cartons contiennent de plus en plus de plastique, notamment en raison des becs verseurs.

Canettes en aluminium

La canette en aluminium est l’une des plus mauvaises options d’emballage.

La canette en aluminium est l’une des plus mauvaises options d’emballage.

Getty Images/EyeEm

La production de fer-blanc et d’aluminium consomme beaucoup d’énergie. Les canettes ne peuvent être utilisées qu’une seule fois, leur fabrication et leur recyclage génèrent beaucoup de CO₂. C’est pourquoi elle occupe la dernière place du classement environnemental, juste derrière la bouteille en verre jetable.

Emballages plastiques

La plupart des aliments sont encore vendus dans des emballages en plastique.

La plupart des aliments sont encore vendus dans des emballages en plastique.

Getty Images

De nombreux emballages plastiques sont constitués d’un seul matériau, la polyoléfine, ce qui les rend très légers. C’est un bon point pour les transports longue distance. Par ailleurs, de nombreux efforts ont été réalisés récemment pour trouver des systèmes de recyclage. Néanmoins, la production engendre une dépense énergétique considérable. Enfin, les matières premières disponibles ne sont pas infinies.

L’idéal serait de renoncer aux emballages. De plus en plus de magasins en vrac ont éclos ces dernières années en Suisse.

L’idéal serait de renoncer aux emballages. De plus en plus de magasins en vrac ont éclos ces dernières années en Suisse.

Getty Images
De plus en plus de personnes renoncent aux sacs en plastique lors de l’achat de fruits et légumes. 

De plus en plus de personnes renoncent aux sacs en plastique lors de l’achat de fruits et légumes. 

Getty Images

En conclusion

Les emballages réutilisables de produits locaux sont les plus respectueux de l’environnement. En revanche, les bouteilles en verre jetables et les canettes sont les pires pour le climat, car leur poids et leur forte production d’énergie lors de la fabrication entraînent un mauvais bilan CO₂.

Ton opinion

0 commentaires