Actualisé 25.01.2013 à 08:33

NHL«Durant l'hymne US, j'ai eu des frissons»

L'Argovien Damien Brunner a marqué son premier but et inscrit un penalty décisif pour ses débuts en NHL. L'attaquant revient sur ses premières expériences à Detroit.

de
Marcel Allemann/rca

Damien Brunner a inscrit son premier but face à Dallas.

Le prolifique attaquant avait quitté la ­Suisse avec l'étiquette de meilleur pointeur du championnat de LNA. Au moment de prendre la direction du Michigan, l'Argovien savait qu'il devrait recommencer depuis le bas de l'échelle. Après une poignée de matches, il semble faire l'unanimité.

–Vos buts ont créé un bel enthousiasme en Suisse. Vous avez pu vous en rendre compte?

Non, parce que je n'ai pas lu ce qu'ont écrit les médias helvétiques. Mais je suis content d'avoir pu rendre des gens heureux.

– Ça démarre plutôt bien pour vous.

J'ai essayé d'y aller pas à pas et de mettre la rondelle devant la cage le plus souvent possible. Lors de mes 2e et 3e matches, je ne suis pas passé loin. Le but est tombé dans les dernières secondes contre Dallas, mais si j'avais réussi à saisir ma chance plus tôt, on aurait pu gagner...

– Avez-vous gardé ce puck?

Mes coéquipiers sont allés en chercher deux. Celui de ma première réalisation et celui de mon penalty décisif.

Votre cœur s'est-il emballé, au moment de votre premier match?

C'était incroyable! J'étais sur la glace de Saint Louis pour l'ouverture de la saison, dans le premier bloc, pour entendre l'hymne américain. J'en ai eu des frissons dans le dos.

Ça vous a aidé de pouvoir jouer à Zoug, pendant le lock-out, aux côtés de Zetterberg?

Il était prévu que j'évolue sur une des deux premières lignes. Je n'ai pas le style pour aller gratter des pucks. Le temps passé en Suisse avec Henrik nous a permis de devenir amis. Depuis notre arrivée, il m'aide, car tout est nouveau.

Et la vie à Detroit?

Je suis toujours à l'hôtel, mais je viens de recevoir la permission du club de me trouver un appartement. Je vais donc déménager bientôt.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!