Actualisé 06.08.2014 à 23:39

FootballDzemaili offre l'unique éclair d'un triste match

Le Zurichois a été le seul buteur, hier à Genève, lors de la victoire 0-1 de Naples sur Barcelone, en amical.

von
Oliver Dufour
Genève

Devant le stade, les fans se massent dans une ambiance festive. Annoncée la veille, la défection de la star Lionel Messi n'est pas un drame. Après tout, «le Barça reste le Barça. On ne le raterait pour rien au monde», rigole un groupe de fans «blaugrana».

D'ailleurs, Messi est présent quand même. Floqué sur des centaines de maillots. Un peu moins nombreux, les supporters de Naples ne sont pas moins enthousiastes. «On est venus soutenir Inler et Dzemaili», clament des Genevois aux couleurs de la SSC.

Dans l'arène, le speaker tente de chauffer l'assistance plutôt clairsemée pour une telle affiche, mais le flan retombe. Sur le banc napolitain, Rafael Benitez n'a pas offert un départ «à domicile» à son duo helvétique. Toujours est-il que Leo Messi, même hors de forme, aurait sans doute pu s'amuser à slalomer entre les piquets humains. Des sifflets résonnent pour les joueurs qui ont le culot de jouer à l'arrêt ou en marchant.

Inler entre à l'heure de jeu. Il obtient la plus grosse ovation de la soirée jusque-là et ne se dit pas déçu par son entrée tardive. «La concurrence est partout, sinon ce n'est pas du sport pro. On prend chaque match au sérieux et ce n'est pas tous les jours qu'on affronte le Barça, même rajeuni. Et au final, on a gagné». Dzemaili suivra? et offrira à la Praille l'explosion espérée. «Je suis heureux d'avoir marqué pour «mon» public. Et on retiendra qu'on leur a concédé peu d'occasions.» L'international a encore ajouté qu'il pensait honorer sa dernière année de contrat à Naples, malgré des rumeurs de départ.

Barcelone - Naples 0-1 (0-0)

Stade de Genève: 14'852 spectateurs. Arbitre: Studer (S)

But: 80e Dzemaili 0-1.

Barcelone: Bravo; Montoya, Piqué (60e Ié), Bartra (75e Bagnak), Jordi Alba (60e Grimaldo); Busquets (60e Samper); Rakitic (60e Halilovic), Iniesta (60e Roberto); Rafinha (75e Traoré); Pedro (75e Deulofeu), Munir (60e Ramirez).

Naples: Rafael; Maggio (46e Mesto), Albiol (85e Luperto), Koulibaly (averti à la 41e), Britos (46e Ghoulam); Jorginho (61e Inler), Gargano (72e Dzemaili), Insigne (61e Mertens); Callejon (72e Zuniga), Hamsik (72e Vargas), Duvan (46e Michu).

Twitter: @Oliver_Dufour

Minimalistes. Les deux adversaires ont imprimé un rythme de sénateur. Après de timides escarmouches, un coup franc de Callejon, dévié de la tête par Hamsik, a obligé Bravo à une jolie parade (13e). Le Barça a riposté par Rafinha (32e) et Munir (39e), mais Rafael a mis son veto. La 2e mi-temps a surtout été celle de Pedro. Trois fois, l'Espagnol a rasé de près les montants (50e, 51e et 56e). Mais c'est Dzemaili qui a marqué le seul but d'une frappe puissante de 30m ­cafouillée par Bravo (80e). Le FCB a alors poussé pour revenir. En vain.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!