Actualisé 18.07.2018 à 13:05

Avion dérouté

EasyJet abandonne ses passagers en détresse

Des passagers de la compagnie aérienne low-cost ont atterri à Lyon au lieu de Bâle lundi soir. La compagnie n'a fourni aucune aide.

de
kaf/jfe
1 / 3
Trois vols de la compagnie aérienne Easyjet ont dû être déviés vers Lyon, lundi soir, car l'aéroport international de Bâle était fermé.

Trois vols de la compagnie aérienne Easyjet ont dû être déviés vers Lyon, lundi soir, car l'aéroport international de Bâle était fermé.

Keystone/Robert Jaeger
«A l'aéroport de Lyon, il n'y avait personne pour nous aider ou nous donner des informations, juste une personne qui semblait complètement surchargée», décrit une lectrice.

«A l'aéroport de Lyon, il n'y avait personne pour nous aider ou nous donner des informations, juste une personne qui semblait complètement surchargée», décrit une lectrice.

Leserreporter
Voici la seule information que les passagers ont obtenue après une heure d'attente.

Voici la seule information que les passagers ont obtenue après une heure d'attente.

Lecteur reporter

Plusieurs passagers d'easyJet ont eu une bien mauvaise surprise lundi soir. Trois vols de la compagnie aérienne low-cost sont partis en retard et n'ont pas pu atterrir à l'aéroport international de Bâle-Mulhouse-Fribourg, parce qu'il était déjà fermé. Les faits ont été rapporté à «20minuten» par un lecteur qui s'est retrouvé en rade à l'aéroport de Lyon, après que son avion en provenance de Split a été dérouté. Une information confirmée par l'Euroairport de Bâle.

«A l'aéroport de Lyon, il n'y avait personne pour nous aider ou nous donner des informations. Il n'y avait qu'une seule hôtesse, mais qui semblait dépassée», raconte la lectrice à nos confrères alémaniques. «Tous les hôtels de Lyon étaient complets. On ne nous a pas non plus proposé un transport en car.» Finalement, la lectrice a dû rentrer à Bâle par ses propres moyens: en taxi.

«Il n'y avait aucune information»

Le fils d'une autre lectrice devait également rentrer de Split et atterrir à Bâle le 16 juillet. Dès le moment où son vol a commencé à être retardé, il a demandé à sa mère de venir le chercher à l'aéroport rhénan faute de correspondance pour Zurich après minuit.

«Nous étions tous debout à l'aéroport. Il n'y avait aucune information indiquant que le vol avait été dérouté», a expliqué la mère de famille. Après une longue attente, elle est rentrée sur les bords de la Limmat.

C'est finalement vers 1 heure du matin qu'elle a appris que son fils avait atterri à Lyon. Sans autre choix que de dormir à l'aéroport, le jeune homme a finalement pris un taxi jusqu'à Zurich. Il y est arrivé à 7 heures du matin, mardi, et a dû payer quelque 1000 euros au chauffeur.

EasyJet confirme

EasyJet confirme l'incident à «20minuten», mais contredit la version livrée par le lecteur. «Malheureusement nous n'avons pas pu trouver un hôtel pour tous les passagers en raison du manque de chambres disponibles dans les environs de l'aéroport. Nous avons conseillé aux passagers de se trouver eux-mêmes un logement pour la nuit et de se le faire rembourser dans un second temps.»

La compagnie précise qu'il n'a pas été possible d'organiser un transport en direction de Bâle en raison d'un manque de bus.

Les clients ont par ailleurs été informés par la compagnie «qu'easyJet rembourse leurs frais de voyage.» Les personnes concernées doivent communiquer avec la compagnie aérienne au moyen d'un formulaire en ligne. Elle entend commencer à rembourser les frais de voyage dès que possible.

Faits similaires début juillet

Les passagers d'un vol entre Manchester et Bâle, début juillet, ont connu une situation identique, devant atterrir à Lyon en raison d'une tempête. «Nous avons été livrés à nous-mêmes», s'était indigné un client lésé auprès du magazine des consommateurs alémaniques «SRF Espresso».

Tout l'aéroport lyonnais était fermé. Des couvertures et des bouteilles d'eau avaient cependant pu être distribuées. Selon easyJet, les passagers avaient reçu des informations, des coupons pour des rafraîchissements et des repas. Un transport de Lyon à Bâle le lendemain avait également été organisé. Une version qui contraste avec celles des voyageurs qui affirmaient que les bus ne se rendaient que jusqu'à Genève.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!