24.07.2020 à 08:53

Formule 1

Ecclestone attaque encore Hamilton

Bernie Ecclestone n’a pas laissé passer les critiques de Lewis Hamilton à son encontre. Et a relancé une pique contre le pilote britannique.

de
Sport-Center
Bernie Ecclestone et Lewis Hamilton se sont lancés dans des débats animés sur fond de racisme.

Bernie Ecclestone et Lewis Hamilton se sont lancés dans des débats animés sur fond de racisme.

AFP

Entre Bernie Ecclestone et Lewis Hamilton, c’est une histoire sans fin de piques lancées par médias interposés sur fond de racisme. Cela dure depuis plusieurs semaines. Et l’ancien boss de la F1 a une nouvelle fois préféré répondre aux critiques d’Hamilton à son encontre.

La polémique était partie suite aux propos d’Ecclestone, qui avait estimé que «dans de nombreux cas, les personnes noires sont plus racistes que les blancs». Il réagissait alors au lancement d’une commission pour la diversité voulue par Lewis Hamilton. Ce dernier avait affirmé que la «F1 est un sport dominé par les blancs».

«Si je n’avais pas été correctement éduqué, la F1 n’aurait peut-être pas été aussi avantageuse pour toi.»

Bernie Ecclestone, ancien patron de la F1

Très impliqué dans le mouvement «Black Lives Matter», Lewis Hamilton avait vivement réagi sur les réseaux sociaux. Accusé par le pilote britannique d’être «ignorant et mal éduqué», Bernie Ecclestone lui a répondu.

«Lewis devrait commencer en expliquant aux gens que ceux qui ne sont pas blancs sont aussi employés par les écuries et bénéficient des mêmes opportunités, a ainsi commenté Bernie Ecclestone dans le Daily Mail. Lewis, tu me dis que je suis ignorant et sans éducation mais j’ai le même niveau que toi. Tu as de la chance parce que si je n’avais pas été correctement éduqué, la F1 n’aurait peut-être pas été aussi avantageuse pour toi. Moi aussi j’ai réussi et je gagnais de l’argent en Formule 1.»

Pas uniquement grâce au talent

«Bernie», qui fêtera ses 90 ans en octobre prochain, a aussi rappelé qu’il n’était pas raciste en racontant comment il avait pris la défense d’une personne de couleur lors d’un week-end de course.

Puis, pour amener une nouvelle petite pique qui devrait alimenter le feuilleton, l’ancien patron de la F1 a estimé que Lewis Hamilton avait peut-être aussi eu de la chance pendant sa carrière et que ses résultats n’étaient pas uniquement liés à son talent. Le pilote britannique n’a pas (encore) réagi aux propos.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
24 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Dirk van de Foote

25.07.2020 à 14:36

De la trampe des Havelange, Samaranch, Blatter, et autres. Vivement que le sport en soit débarrassé.

Franco

24.07.2020 à 12:38

Hamilton ne crache pas dans la soupe! Respecte tes aînés au lieu de les insulter. Le racisme est une chose, le sport en est une autre. Depuis des décennies déjà des athlètes de couleur dominent la plus part des disciplines sportives. De quoi parlons-nous?!?

Chouchou

24.07.2020 à 11:28

Alors pour moi la couleur de peau n'a aucune importance. il y a des c.. et des imbeciles de toutes les couleurs