Hong Kong: Echauffourées et récession pour Halloween

Actualisé

Hong KongEchauffourées et récession pour Halloween

Les manifestants étaient appelés à porter des masques pour la fête d'Halloween, jeudi.

Des échauffourées ont opposé jeudi soir à Hong Kong policiers et manifestants pro-démocratie défilant pour Halloween avec des masques tournant en dérision l'exécutif local. Ce dernier vient d'annoncer que le territoire est entré en récession.

Les forums en ligne coordonnant le mouvement de protestation sans véritable leader ont encouragé les manifestants à porter des masques sur le thème de Halloween, une fête très populaire dans l'ex-colonie britannique, malgré les avertissements de la police annonçant qu'elle les forcerait à les retirer au nom de l'interdiction qui leur est faite de se dissimuler le visage.

Pire crise politique

Une multitude de petits rassemblements se sont donc déroulés alors que l'ex-colonie britannique traverse depuis juin sa pire crise politique depuis sa rétrocession à Pékin en 1997 avec des manifestations et actions quasi quotidiennes pour dénoncer le recul des libertés et les ingérences grandissantes de la Chine dans les affaires de la région semi-autonome.

Hong Kong est entré en récession au troisième trimestre, pour la première fois depuis la crise financière de 2008. Le PIB de la région semi-autonome a reculé de 3,2% au troisième trimestre, dans la foulée d'un repli de 0,4% lors des trois mois précédents.

Se protéger des poursuites

Au parc Victoria, une centaine de manifestants, pour beaucoup masqués, se sont rassemblés pour défiler en direction d'un quartier populaire de boîtes de nuit. De l'autre côté du port, dans le quartier de Prince Edward, l'ambiance était plus tendue avec des tirs de gaz lacrymogène par la police, qui prenait en chasse les manifestants.

Voilà cinq mois que les manifestants ont pris l'habitude de défiler le visage masqué, notamment pour ne pas être reconnus et se prémunir de future poursuites judiciaires. Mais début octobre, la cheffe de l'exécutif Carrie Lam, qui est désignée par un comité acquis à Pékin, a décidé d'interdire les masques.

Loin d'être respectée, la mesure a mis le feu aux poudres en provoquant des manifestations encore plus violentes, avec notamment des actes de vandalisme contre les entreprises accusées de faire le jeu de l'exécutif hongkongais et de Pékin.

Des masques à imprimer

Les manifestants ont fait circuler sur les réseaux sociaux des masques à imprimer pour Halloween. L'un présentait le visage de Carrie Lam sous les traits du Joker. Un autre mêlait les visages de Xi Jinping et Winnie l'ourson, personnage de dessin animé banni en Chine depuis que des internautes ont pointé une ressemblance avec l'homme fort de Pékin.

Apple Daily, le journal le plus proche des manifestants, a imprimé en Une un masque à découper représentant un policier sous un titre expliquant que les agents étaient «plus effrayants que les fantômes». Une source policière a indiqué que les effectifs de la police étaient renforcés dans le quartier de Lan Kwai Fong, très prisé des noctambules et où se déroule traditionnellement la plus grande fête de Halloween. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion