Hockey - LNB: Echéances importantes en vue pour Lausanne

Actualisé

Hockey - LNBEchéances importantes en vue pour Lausanne

Co-leader de LNB mais avec seulement deux points d'avance sur le 4e Ajoie, le LHC a une belle carte à jouer ce week-end. Le point avec Jan Alston, son directeur sportif.

par
Robin Carrel
Jan Alston pourrait voir son club prendre les commandes de la LNB ce week-end.

Jan Alston pourrait voir son club prendre les commandes de la LNB ce week-end.

Vendredi soir, le club vaudois reçoit Viège, avant de se déplacer dimanche dans le canton de Soleure pour affronter Olten, avec qui il partage la tête du classement. Pour ces deux échéances capitales, Lausanne est privé de nombreux joueurs, dont peut-être son portier Cristobal Huet, mais est prêt à faire face.

- Jan Alston, dites-nous ce que va apporter le nouvel étranger du LHC, Daniel Corso (il débarquera mercredi à l'entraînement).

- Il a une sacrée dimension dans son jeu. Il va nous apporter son énergie sur la glace. Daniel peut aussi amener avec lui une riche expérience internationale, puisqu'il à joué en Suède, en Finlande et en KHL sur le Vieux Continent.

- Il n'a pas joué depuis un bout de temps, cela peut-il poser problème?

- C'est vrai qu'il lui faudra du temps de reprendre le rythme. Mais à Minsk, il s'est toujours entraîné avec le groupe. C'est le lock-out en Amérique du Nord qui lui a coûté sa place dans l'alignement du Dinamo.

- Le LHC est-il encore à la recherche de renforts?

- Il faut déjà voir avec le retour de blessure des joueurs suisses. Pour un renfort étranger, on verra. On a pris Corso maintenant, parce qu'on ne sait pas encore ce qu'il va se passer en NHL. Il y a des risques que ça reprenne là-bas.

- Le classement en LNB étant très serré, les blessures tombent mal...

- Oui, mais cela permet aussi de voir certains joueurs dans d'autres conditions que d'habitude. Ils ont l'occasion de se faire leur place et ils ont montré que l'on pouvait compter sur eux.

- Kamerzin a souvent joué avec Genève ces derniers temps. Qu'en sera-t-il ce week-end?

- On doit encore en discuter.

Ton opinion