Actualisé 30.06.2020 à 18:33

Genève

Échec d'une initiative pour limiter les salaires des élus communaux

L’initiative législative lancée par le Parti du Travail visait à limiter les traitements et les indemnités alloués aux élus des exécutifs municipaux. Les initiants n'ont pas réussi à récolter les 5'294 signatures nécessaires.

Initiative
Initiative

Le Parti du Travail n’a pas pu récolter les signatures nécessaires.

Keystone

A Genève, une initiative législative lancée par le Parti du Travail afin de limiter les traitements et les indemnités alloués aux élus des exécutifs municipaux a échoué. Les initiants n'ont pas réussi à récolter les 5'294 signatures nécessaires pour faire aboutir le texte.

La récolte a été interrompue par la crise sanitaire, a indiqué mardi Alexander Eniline, président du parti. Le délai supplémentaire accordé par la chancellerie pour cette récolte n'a pas suffi. Le contexte a changé, la priorité étant désormais de trouver des solutions par rapport à la crise économique, selon M.Eniline.

L'initiative «1:3 pour des salaires équitables – halte aux traitements abusifs des élu.e.s des exécutifs communaux» avait été lancée en décembre 2019 pour marquer le début de la campagne des élections municipales genevoises. Les initiants voulaient que le salaire le plus bas du personnel communal serve de référence.

Le texte précisait que le montant maximal ne pouvait pas être supérieur à trois fois le salaire le plus bas du personnel de la commune où exercent les magistrats. D'après les calculs des initiants, seuls les traitements des membres du Conseil administratif de la Ville de Genève auraient été revus à la baisse.

ATS

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
26 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

ganache

01.07.2020 à 13:52

Le vrai problème est là 🤔 Pourquoi n'y a-t-il pas de limites dans ces rétributions *souvent indécentes" payées par le bon peuple de "bosseurs" de plus en plus étranglé par des ponctions et taxes disproportionnées, qu'ils ne pourront bientôt plus assumer. 🤗

Franchie

01.07.2020 à 08:46

Dès qu'il s'agit de limiter les salaires des "Elus" c'est NON! Mais pour faire payer les citoyens ,là pas de problèmes!! cherchez l'erreur!!

Visionnaire

01.07.2020 à 08:45

Pour limiter les charges financières des communes il suffit de diminuer le nombre des élus municipaux et de fonctionnaires en créant par exemple que 2 communes pour Genève. La commune rive droite et rive gauche..... A méditer.....