Vaud: Echecs au permis: des experts trop durs?
Actualisé

VaudEchecs au permis: des experts trop durs?

Le canton de Vaud enregistre le plus mauvais taux de réussite à l'examen pratique du permis de conduire. La faute à des experts trop sévères?

par
jou

Passer le permis sur terre vaudoise est un pari périlleux, révèle le site de «24 heures». Le taux de réussite du fameux examen est l'un des plus faible de Suisse.

Raisons subjectives

Comment expliquer un nombre aussi élevé d'échecs? D'aucuns affirment que les experts ont une marge de manoeuvre subjective pour évaluer leurs ouailles. Comme explique Philippe Fuellemann, secrétaire général du TCS Vaud, à «24heures», «il y en a qui élimineront un candidat parce qu'il n'applique pas une conduite suffisamment économique ou écologique, or l'élève ne l'a pas forcément apprise car elle n'est pas obligatoire.»

La période durant laquelle on se présente a également son importance. Il s'agit notamment de présenter patte blanche avant les vacances.

Selon des chiffres fournis par «24heures», seuls 8094 candidats sur 15'295 ont obtenu le précieux sésame en 2011 entre Lausanne, Yverdon, Aigle ou Nyon. Soit 20% en dessous de la moyenne helvétique. Et dans le lot, c'est Lausanne qui enregistre le plus faible taux de réussite.

Reste à savoir les raisons de tels résultats. D'aucuns pointent du doigt la sévérité excessive des onze experts officiels du canton de Vaud.

Mauvaise préparation

Pascal Chatagny, à la tête du service des autos, pointe du doigt une formation trop souvent bâclée ou précipitée. Au contraire de leur voisins suisses alémaniques, qui seraient des élèves plus studieux et moins pressés.

Un moniteur évoque de son côté l'ampleur du canton, «qui empêche moniteurs et experts d'avoir une ligne stratégique commune à chacun.»

Ton opinion