Actualisé 26.06.2020 à 07:01

Un «bruit terrible»L’explosion d'un réservoir de gaz sème l’émoi à Téhéran

Une violente déflagration s’est produite dans la nuit de jeudi à vendredi dans la capitale iranienne. Personne n’aurait été blessé, selon le ministère iranien de la Défense.

Un réservoir de gaz a explosé à Téhéran dans la nuit de jeudi à vendredi, près d'un site militaire inspecté en 2015 par l'AIEA, a indiqué le ministère iranien de la Défense. «L'incident s'est produit au sud-est de Téhéran dans l'espace public de Parchin en raison de la fuite de réservoirs de gaz, qui a provoqué l'explosion», a indiqué à la télévision d'Etat Davoud Abdi, le porte-parole du ministère de la Défense.

«Dieu merci, il n'y a eu aucune victime», s'est réjoui M. Abdi. Selon l'agence Fars, proche des ultraconservateurs, l'éclair a été provoqué par «l'explosion d'un réservoir de gaz industriel» près d'installations du ministère de la Défense, bien que le site où a eu lieu l'incident n'appartienne pas à l'armée.


Le site de Parchin a été inspecté par l'Agence internationale de l'énergie atomique avant la signature d'un accord nucléaire international en 2015. Le lieu était en particulier soupçonné d'avoir abrité des tests d'explosions conventionnelles applicables au nucléaire, ce que la République islamique avait alors démenti.

Un «bruit terrible»

La télévision d'Etat a retransmis vendredi des vidéos amateurs montrant ce qui semble être une énorme boule de feu orange montant dans le ciel, au milieu de la nuit. D'autres images ont montré les conséquences de l'explosion, avec au moins deux grands réservoirs cylindriques endommagés par le feu ainsi qu'un champ brûlé non loin.


L'agence Fars a aussi indiqué plus tôt qu'une «lumière orange dans l'est de Téhéran» avait été aperçue «après minuit» dans la nuit de jeudi à vendredi et était restée «visible quelques secondes». «Devant l'entrée de la zone militaire de Parchin, il n'y a pas de mouvement ni d'allées et venues de véhicules de pompiers ou de secours», a-t-elle noté tôt vendredi.


Une autre agence de presse, Mehr, a rapporté qu'un «bruit terrible» avait été entendu clairement «à Pardis et à Bumehen (à l'est de Téhéran) et dans des zones proches» de la capitale iranienne.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
19 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Joseph

26.06.2020 à 08:19

Je vous des gens qui veulent commenter des choses sur des pays lointains ... votre avis n’intéressent pas les gens sur place vous feriez mieux de commenter et surtout de vous impliquer dans les problèmes et leurs résolutions ici ou vous vivez non ?

Tant Que ça Pète Là-Bas

26.06.2020 à 07:51

On se demande ce qui va se passer quand leurs centrifugeuses vont libérer plein d'uranium….

Jean

26.06.2020 à 07:38

Quand c’est pour ouvrir les commentaires sur Israël y’a plus personne. On veut aussi donner notre avis sur le sionisme !