Actualisé 21.04.2006 à 11:40

Eclat à la Maison Blanche

Le président américain George W. Bush a fait part de ses "regrets" à Hu Jintao après qu'une opposante eut perturbé la cérémonie d'accueil du président chinois à la Maison Blanche.

"Il a juste dit que c'était malheureux; je suis désolé de ce qui est arrivé", a indiqué le responsable du Conseil de la sécurité nationale, Dennis Wilder. Ce responsable a ajouté qu'il serait "extrêmement surpris" si l'incident avait des conséquences sur les relations bilatérales et s'est déclaré convaincu que cela resterait un "incident passager".

Sur CNN, le conseiller à la sécurité nationale du président Bush, Stephen Hadley, a assuré que le président chinois n'avait pas pris ombrage de l'incident. "C'était malheureux, il ne s'agissait pas de liberté d'expression. C'était une journaliste accréditée qui a décidé de créer l'information plutôt que la rapporter", a précisé Stephen Hadley, parlant d'un "pépin".

La manifestante, Wenyi Wang, un médecin travaillant pour le journal Epoch Times, a tenté en vain d'interrompre une allocution du président chinois, sur la pelouse de la Maison Blanche. "Falungong (mouvement interdit en Chine, ndlr), c'est bien", a-t-elle crié à plusieurs reprises avant d'être évacuée par des policiers. Elle devait être inculpée de perturbation de l'ordre public.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!