Conso - Eclosion des pop-up de plantes vertes à Genève

Instagram plantmeup.ge
Publié

ConsoÉclosion des pop-up de plantes vertes à Genève

Des boutiques éphémères accueilleront la clientèle au mois d’avril dans les quartiers de Plainpalais et des Acacias. Zoom sur un phénomène de mode international.

par
Emmanuel Coissy

La porte de l’ancien garage est grande ouverte. Pour une boutique, c’est la plus belle des vitrines qu’on puisse imaginer puisqu’il n’y en a pas. Pas de porte à pousser non plus. Chez Poppy, une nouvelle adresse à Genève, la clientèle déambule dans les allées comme s’il s’agissait d’un prolongement du trottoir. C’est une jungle composée de monsteras, de pileas et de mille autres végétaux. Le commerce a commencé son activité le 6 avril. La nouveauté et l’intérêt résident notamment dans sa surface qui se situe à mi-chemin entre l’échoppe d’un fleuriste de quartier et le garden center d’une zone industrielle. Ce look industriel, justement, il est cultivé grâce à un agencement sommaire: des étals et des plantes. Idem pour l’espace fleurs qui se résume à un banc parsemé à des seaux bien garnis.

Cette nouvelle enseigne pérenne reprend les codes propres aux pop-up de plantes vertes qu’on voit éclore dans la plupart des grandes villes européennes. D’ailleurs, l’espace qu’elle occupe en partie, appelé Bahama Yellow, est un lieu initialement conçu pour accueillir des pop-up. Il a été utilisé à deux occasions, en 2019 et en 2020, par Bergamotte, spécialiste de ce type d’opérations. La start-up a été fondée en 2015 à Paris. À l’origine, elle proposait juste des livraisons express de bouquets commandés sur son site. Depuis, elle a diversifié son activité en créant des points de vente éphémères en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Suède notamment. En Suisse, les prochains events se dérouleront à Bâle, du 14 au 17 avril, et à Genève, du 21 au 24 avril, chez OptimHall, espace événementiel du quartier des Acacias (ch. de la Gravière 4). On y trouvera toutes sortes de végétaux. Prix plancher: 6 francs. L’entrée est gratuite, mais, en raison de la crise sanitaire, il faut réserver un créneau horaire. Le nombre de places est donc limité.

En revanche, pas de réservation nécessaire pour se rendre à la première édition de Plant Me Up. «Nous nous sommes posé la question. Puis nous avons opté pour la spontanéité. Nous n’accueillerons pas plus de cinq personnes à la fois», détaille Marion Sepulchre. La Genevoise et MOG design végétal coorganisent ce pop-up qui se tiendra samedi 24 et dimanche 25 avril chez Voisins, bistrot couplé à un espace de coworking dans le quartier de Plainpalais (rue des Voisins 8). La trentenaire est rompue à l’exercice puisqu’elle est l’initiatrice de PopUpGeneva, marché itinérant de créateurs de mode locaux, et aussi du Rendez-vous vintage, happening nomade qui fusionne mode, déco et brunch. On ne trouve pas que des plantes d’intérieur chez Plant My Up: des intervenants confectionneront des couronnes en fleurs séchées quand d’autres proposeront des paniers africains pouvant servir de cache-pots ainsi que des vases et de la vaisselle vintage.

«L’objectif est de surprendre les gens, explique Marion Sepulchre qui projette de réitérer l’opération dans des lieux qui n’ont pas encore été exploités. Il y a toute une population urbaine qui souhaite se fournir là où elle habite, en centre-ville. Elle demande des plantes actuelles, graphiques. Les nôtres sont sélectionnées sur le Net aux Pays-Bas, puis vendues à des prix accessibles avec de la déco. Une baby coûte 5 francs, une moyenne 10 francs.» À terme, les organisateurs souhaitent collaborer avec des acteurs locaux pour élargir l’offre (plantes aromatiques, d’extérieur) et animer des ateliers.

Ton opinion

0 commentaires