Berne: Écoulements de déchets peu ragoutants dans l’Aar
Publié

BerneÉcoulements de déchets peu ragoutants dans l’Aar

Des ordures se sont écoulées dans la rivière à cause de la pluie et de la fonte des neiges. Les eaux usées ont été redirigées sans traitement par une canalisation, provoquant la colère d’un lecteur.

par
cho/awa

D* a filmé l’écoulement des déchets dans l’Aar. Le Canton s’explique.

20 Minutes

D*, lecteur de «20 Minuten», a été scandalisé il y a quelques jours au moment d’entreprendre sa promenade quotidienne au bord de la rivière bernoise, près du Lorrainebad: «L’Aar emportait avec elle des excréments, du papier WC et même un préservatif.» En cause : une canalisation déversait sans filtre de nombreuses ordures dans le cours d’eau.

Le promeneur a pensé que la station d’épuration était surchargée. C’était effectivement le cas, comme le confirme Reto Battaglia, de l’Office des eaux et des déchets du Canton de Berne. «Les intempéries des derniers jours et la fonte des neiges ont apporté une grande quantité d’eau supplémentaire à gérer», explique-t-il. Ce type de surcharge du réseau d’égouts est difficile à éviter et les zones de rejet sont choisies de manière à évacuer rapidement les déchets.

Zone pas idéale pour déverser les ordures

Nicole B.* déplore la zone d’écoulement de ce surplus d’eaux usées. Elle nage plusieurs fois par semaine – même l’hiver – près du Lorrainebad, comme d’autres habitants. «Le lieu d’écoulement ne me semble pas idéal», déclare-t-elle.

Reto Battaglia assure que «la zone d’écoulement en question est uniquement utilisée quand il y a des précipitations très fortes cumulées avec une fonte de neige importante».

Une amélioration en vue

Le plan général d’évacuation des eaux (PGEE) du canton de Berne vise à diminuer l’intensité et la fréquence de ce type d’événement. Récemment, la Ville de Berne a soumis ses propositions aux autorités cantonales. Des mesures y prévoient notamment d’améliorer les canalisations comme celle du Lorrainebad afin de fluidifier l’évacuation des eaux usées. La plupart d’entre elles devraient entrer en vigueur dans les 15 ans à venir. Des améliorations ponctuelles peuvent toutefois intervenir à court terme, comme l’explique encore l’Office des eaux et des déchets.

Ton opinion

37 commentaires