31.10.2017 à 06:24

Logiciel

Ecriture inclusive, Microsoft Word s'y met

Objet de débats depuis peu sur le web, l'écriture inclusive, censée mettre à égalité formulations masculines et féminines dans les écrits, attire depuis peu l'attention de Microsoft, dans une nouvelle mise à jour de Word 2016.

de
eri
Microsoft fait dans le politiquement correct.

Microsoft fait dans le politiquement correct.

Keystone/AP/Jeff Chiu

Depuis la dernière mise à jour de Microsoft Word 2016 de la suite Office 365, le géant du logiciel inclut dans ses réglages une nouvelle grammaire de suggestion de mots et expressions. Son objectif est de remettre en cause les normes linguistiques de genre. Bien que rien ne soit imposé, cette nouvelle option permet de «cibler le langage sexiste qui peut être perçu comme excluant, méprisant ou stéréotypé».

Même si le débat lancé autour du sujet peut laisser croire à une initiative franco-française, ou à une nouveauté concernant les langues dans lesquelles un genre l'emporte sur l'autre, il n'en est rien puisque l'option est d'abord présentée sur la version anglaise de Word. Et l'on sait que l'anglais est bien moins genré que le français. Microsoft s'appuie sur divers exemples, comme le terme «policiers» («policemen», en anglais), dont la suggestion de remplacement proposera «officiers de police» («police officers»).

La raison, loin des derniers buzz médiatiques sur ce thème, laisse à penser que l'écriture inclusive ne vise pas uniquement à rétablir l'égalité grammaticale entre les sexes. Il y est également question de discriminations relatives aux origines et au handicap, entre

autres. Ainsi, la dernière version de Word propose également des suggestions pour remplacer les mots trop «stigmatisants».

Restera à voir si cette imposition du politiquement

correct ne compliquera pas trop la langue en faisant naître de nouvelles bizarreries.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!