Caribana Festival: Editors et Travis laissent le public sur sa faim
Actualisé

Caribana FestivalEditors et Travis laissent le public sur sa faim

La deuxième soirée, pop-rock, du festival Caribana n'a pas répondu aux attentes jeudi soir.

par
Didier Tischler

L'été n'est pas encore parmi nous. Il faisait un temps très frisquet jeudi soir sur les bords du lac à Crans-près-Céligny.

Sont-ce les aléas du temps ou une programmation un chouia moins excitante et nettement moins étoffée que la veille? En tous les cas, cette deuxième soirée caribanesque n'a pas fait le plein. Pourtant, à la base, le menu était alléchant.

Tant les Editors, en ouverture, que Travis se sont donné de la peine pour réchauffer l'atmosphère et les coeurs. Hélas, la sauce n'a pas vraiment pris. La faute sans doute à une musique pas franchement guinchante. Car les titres de Travis, s'ils passent très bien sur une chaîne stéréo, peinent à déchaîner les foules sur scène.

Les Ecossais n'ont pourtant pas ménagé leurs efforts. En vain. Car il faut bien admettre que seuls les irréductibles fans de la bande à Frank Healy ont semblé prendre du plaisir, appréciant comme il se doit de jolies mélodies et de belles harmonies vocales. Les autres semblaient prendre leur mal en patience avant le très attendu Chris Cornell, qui devait éteindre les feux sur la Grande Scène vers une heure du matin.

Ton opinion