Actualisé 01.11.2013 à 14:58

Espionnage

Edward Snowden prêt à aider l'Allemagne

L'ex-consultant du renseignement américain, réfugié en Russie, pourrait témoigner devant des procureurs allemands dans l'affaire d'espionnage présumé du portable d'Angela Merkel.

Il lui serait difficile de quitter la Russie -dans ce cas-là il perdrait son statut de réfugié- mais il pourrait répondre aux questions de l'Allemagne par écrit ou en rencontrant les procureurs en Russie, a indiqué vendredi une source russe proche du dossier citée par l'agence Interfax.

L'avocat russe de Snowden, Anatoli Koutcherena, la seule personne mandatée à parler en son nom, était «en réunion» vendredi matin et injoignable pour réagir.

«Un voyage de Snowden à l'étranger est pratiquement exclu. Dans ce cas-là, il perdrait son statut de réfugié et pourrait être extradé vers les Etats-Unis par un des pays alliés», a souligné cette source.

«En même temps, le parquet allemand pourrait envoyer en Russie ses représentants ou transmettre à Snowden des questions par écrit», a-t-elle ajouté.

«Cette question doit être éclaircie au niveau intergouvernemental», a encore dit cette source.

Rencontre secrète

M. Snowden a rencontré jeudi dans un lieu secret le député écologiste allemand, Christian Ströbele, accompagné de deux journalistes.

«Il a montré qu'il savait beaucoup de choses. (...) Il est prêt en principe à aider à éclaircir» les affaires, a dit M. Ströbele, interviewé par la première chaîne de télévision allemande ARD.

Le député a ajouté que M. Snowden serait «même prêt à venir en Allemagne pour témoigner», tout en précisant qu'il fallait que les conditions le permettent. M. Ströbele lui a également proposé de l'auditionner en Russie.

Interrogé jeudi sur la possibilité que Snowden soit auditionné par les Allemands, son avocat russe Anatoli Koutcherena, a déclaré que ce serait extrêmement difficile.

Sous la loi russe

«Snowden vit en Russie sous la loi russe, il ne peut aller nulle part à l'étranger sous peine de perdre son statut actuel. Par ailleurs, tant qu'il est en Russie, il a accepté de ne divulguer aucune information secrète», a déclaré Anatoli Koutcherena, cité par Interfax.

M. Snowden est à l'origine de multiples révélations sur l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) diffusées ces derniers mois, pour le compte de laquelle il avait travaillé. Il a été inculpé d'espionnage par Washington qui a demandé à plusieurs reprises son extradition, en vain. (afp)

Il préférerait affronter les USA

Edward Snowden préférerait témoigner devant le Congrès américain, a déclaré vendredi un député allemand qui l'a rencontré la veille.

L'ex-consultant du renseignement américain, qui vit en Russie, risque de perdre son statut de réfugié s'il quitte ce pays.

«Il a dit que ce qu'il préférerait c'était témoigner devant le Congrès américain» plutôt que devant les députés allemands, a dit Hans-Christian Ströbele, député des Verts allemands qui a eu un entretien de trois heures en Russie jeudi avec M. Snowden. Edward Snowden «ne s'est pas présenté à moi comme un anti-Américain ou un ennemi de l'Amérique, c'est plutôt l'inverse», a-t-il ajouté.

Il préférerait témoigner devant une commission du Congrès pour «mettre les faits sur la table et donner des explications», a ajouté l'élu d'une circonscription de Berlin. M. Snowden s'est également dit prêt à témoigner devant le Parlement allemand, selon M. Ströbele.

L'avocat russe de M. Snowden, Anatoli Koutcherena, a déclaré de son côté à Moscou que M. Snowden ne pourrait pas aller en Allemagne sous peine de perdre son statut de réfugié, mais pouvait témoigner sans quitter la Russie. «Dans le cadre des accords internationaux, Snowden peut témoigner en Russie, mais c'est aux autorités allemandes de décider», a déclaré M. Koutcherena.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!