Genève: Effectifs renforcés à la frontière franco-genevoise
Actualisé

GenèveEffectifs renforcés à la frontière franco-genevoise

Les attentats de Paris touchent aussi le passage aux douanes entre Genève et la France. Des bouchons ont été enregistrés mais il n'y a pas de menace particulière.

par
David Ramseyer

De nombreux agents du corps des gardes-frontière ont été rappelés à la suite des attentats perpétrés ce vendredi soir à Paris. «Nos effectifs ont augmenté de 30%, précise son porte-parole Michel Bachar. La situation évolue d'heures en heures, mais pour l'instant, il n'y a pas de menace particulière.» Des patrouilles mixtes franco-suisses ont été mises en place ce samedi après-midi. Hier soir, le président de la république François Hollande avait annoncé la fermeture des frontière françaises.

La situation aux douanes est «tendue». La Haute-Savoie indique que les forces de l'ordre seront «en permanence présentes sur les grands points de passage comme à Bardonnex et surveilleront les autres points». A Bardonnex, justement le viaduc était saturé de véhicules à la mi-journée. D'importants bouchons y étaient constatés.

La police cantonale rappelle que Genève étant une ville internationale, elle maintient toujours un dispositif de sécurité sur le terrain. Ce dernier n'a pas été renforcé. Des agents patrouillent comme d'habitude à la Gare Cornavin et à l'aéroport.

Des vidéoconférences ont lieu entre cantons, Confédération et forces françaises. Il s'agit de recouper et recevoir un maximum d'informations mais aussi d'élaborer des stratégies.

Mesures en France voisine

La préfecture de Haute-Savoie a mis en oeuvre plusieurs mesures. Elle demande d'éviter pour le moment tout rassemblement de recueillement ou de commémoration, «ceci dans un souci de sécurité de la population: la période est à la vigilance et à la défense du territoire, pas encore à la célébration d'un drame national». La protection des lieux de culte, des points d'importance vitales et des sites sensibles du département renforcée est renforcée. Tout comme la surveillance des zones commerciales et des grands centres commerciaux.

La Ville de Genève réagit

Ce samedi matin, dans un communiqué de presse, le Conseil administratif de la Ville de Genève a «condamné avec la plus grande fermeté ces actes de terrorisme barbares». La Municipalité a tenu à exprimer aux familles des victimes «ses condoléances émues et à leur exprimer, ainsi qu'aux autorités de la Ville de Paris et au peuple français, l'expression de sa totale solidarité».

Ton opinion