Irlande: Eglise: nouveaux cas de pédophilie révélés
Actualisé

IrlandeEglise: nouveaux cas de pédophilie révélés

L'Eglise catholique irlandaise a publié mercredi de nouveaux rapports mettant en évidence des actes de pédophilie commis par des prêtres depuis 1975.

Les enquêtes menées par un organisme interne à l'Eglise, le bureau national de sauvegarde des enfants, montrent que ces affaires de sévices sexuels à l'encontre d'enfants ont été pour beaucoup étouffées à l'époque.

Dans le diocèse de Raphoe, dans le nord-ouest de la république d'Irlande, 52 cas d'actes de pédophilie commis par 14 prêtres ont été rapportés à la police entre janvier 1975 et août 2010.

«Des actes atroces ont été commis par des prêtres, qui n'auraient jamais dû avoir lieu, et qui auraient dû être traités (...) de la façon la plus vigoureuse», a souligné l'évêque de Raphoe Philip Boyce.

«Il est clair que des erreurs de jugement importantes ont été commises par les évêques qui se sont succédés» dans le diocèse, souligne le rapport sur Raphoe.

«Trop d'importance a été accordée à la situation des prêtres accusés, et trop peu aux besoins des plaignants», déplorent les auteurs du texte.

Une enquête similaire sur le diocèse de Tuam (ouest de l'Irlande) fait état de 25 plaintes concernant 18 prêtres. La façon dont certains évêques ont réagi à l'époque était «défensive et centrée sur l'institution, (ce) qui serait totalement inacceptable aujourd'hui».

Un rapport portant sur le diocèse nord-irlandais de Derry fait état de 31 cas d'actes de pédophilie concernant 23 prêtres. Trop souvent, le problème a été «traité en changeant d'affectation» les prêtres concernés, indique le rapport.

«Des prêtres qui avaient été déplacés ont continué de commettre» de tels actes, constate le rapport sur Derry.

D'autres diocèses (Dromore, Kilmore, Ardagh et Clonmacnoise) ont également fait l'objet d'investigations. L'enquête sur Dromore (Irlande du Nord, 35 cas mettant en cause 10 prêtres), souligne que dans certains cas, «la bonne réputation du prêtre l'emportait sur la sécurité des enfants».

L'Irlande est traumatisée depuis des d'années par les révélations d'actes de pédophilie commis par des prêtres. Un rapport publié en juillet sur le diocèse de Cloyne, dans le sud de l'Irlande, a entraîné une violente charge du Premier ministre Enda Kenny contre le Vatican, accusé d'avoir entravé les enquêtes.

L'Irlande a depuis fermé son ambassade au Vatican, officiellement pour des raisons d'économies. (afp)

Ton opinion