Actualisé 12.04.2017 à 22:34

AttentatsEgypte: un des deux kamikazes identifié

Un homme de 30 ans a été identifié comme l'auteur de l'attentat contre l'église d'Alexandrie dimanche dernier.

1 / 15
Les autorités égyptiennes ont annoncé l'arrestation de treize «terroristes» soupçonnés de planifier de nouveaux attentats. (Dimanche 16 avril 2017)

Les autorités égyptiennes ont annoncé l'arrestation de treize «terroristes» soupçonnés de planifier de nouveaux attentats. (Dimanche 16 avril 2017)

kein Anbieter
L'auteur de l'attentat contre l'église Mar Girgis, à Tanta, était un «cadre» d'une cellule terroriste. (Jeudi 13 avril 2017)

L'auteur de l'attentat contre l'église Mar Girgis, à Tanta, était un «cadre» d'une cellule terroriste. (Jeudi 13 avril 2017)

kein Anbieter
L'auteur de l'attentat de l'église Saint-Marc à Alexandrie est un homme né en 1986 à Qena, qui habitait la province de Suez. (Mercredi 12 avril 2017)

L'auteur de l'attentat de l'église Saint-Marc à Alexandrie est un homme né en 1986 à Qena, qui habitait la province de Suez. (Mercredi 12 avril 2017)

kein Anbieter

Le ministère égyptien de l'Intérieur a annoncé mercredi avoir identifié le kamikaze ayant perpétré dimanche un attentat meurtrier contre une église d'Alexandrie, dans le nord du pays.

Tests ADN

Le ministère a dit «poursuivre ses efforts» pour identifier l'auteur de l'attaque commise le même jour contre une autre église copte, à Tanta (nord).

Les deux attentats, menés le jour de la fête des Rameaux, ont fait 45 morts et ont été revendiqués par le groupe djihadiste, Etat islamique (EI).

«Les tests ADN effectués sur les restes (du corps) récupérés sur les lieux de l'attentat» ont démontré que l'auteur de l'attentat de l'église Saint-Marc à Alexandrie est Mahmoud Hasan Moubarak Abdallah. Il est né en 1986 à Qena (sud) et habitait la province de Suez, a indiqué le ministère.

Il a précisé être arrivé à cette conclusion en comparant l'ADN retrouvé à celui d'une liste «de suspects en fuite».

Réseau «terroriste»

L'auteur présumé de l'attentat, qui travaillait pour une compagnie pétrolière, était lié à un réseau «terroriste» dont l'une des cellules avait commis l'attentat meurtrier contre une église du Caire en décembre, a affirmé le ministère.

«Les services de sécurité poursuivent leurs efforts pour identifier le kamikaze qui a commis l'attentat contre l'église Saint-George à Tanta», a-t-il ajouté. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!