Ehoud Olmert à nouveau entendu par la police

Actualisé

Ehoud Olmert à nouveau entendu par la police

Les enquêteurs de la police israélienne sont arrivés vendredi à la résidence du Premier ministre Ehoud Olmert pour l'interroger à nouveau dans le cadre d'une affaire de corruption.

Cette audition, la dernière de quatre auditions subies par le Premier ministre, devrait durer deux heures.

Ehoud Olmert avait annoncé mercredi qu'il ne participerait pas à la primaire de son parti Kadima en septembre prochain et qu'il démissionnerait dès que son successeur à la tête de la formation sera choisi. Sa décision ouvre une période d'incertitude politique dans l'Etat hébreu et pourrait avoir des conséquences pour les négociations avec les Palestiniens et la Syrie.

Ehoud Olmert, 62 ans, a toujours nié tout agissement malhonnête, promettant de démissionner s'il était inculpé. Mais l'annonce de mercredi était attendue, d'autant que son propre parti, où des voix avaient commencé à s'élever contre lui, avait décidé d'organiser la primaire en raison des allégations pesant sur son chef.

Ehoud Olmert est soupçonné d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent d'un donateur américain, Morris «Moshe» Talansky, destinées au financement de ses campagnes électorales. Certains de ces versements auraient été effectués alors qu'il était ministre de l'Industrie et du commerce entre 2005 et 2006. D'autres se seraient produits pendant qu'il était maire de Jérusalem, de 1993 à 2003.

Après avoir été entendu par la police le 25 mai dernier, Morris Talansky avait été interrogé par les avocats d'Olmert à cinq reprises du 17 au 21 juillet. (ap)

Ton opinion