Actualisé

Fraude en ligneEkaterina veut épouser tous les Suisses

Une «Russe» cherche actuellement à conquérir le cœur des Suisses. Les experts mettent en garde contre les spammeurs toujours plus malicieux.

par
Désirée Pomper
Ekaterina a spammé les boîtes mails helvétiques. (Photo: dr)

Ekaterina a spammé les boîtes mails helvétiques. (Photo: dr)

«J'ai envie de trouver une relation sérieuse et je rêve d'avoir une famille!». Voici ce qui pouvait être lu dans plusieurs messages envoyés par voie électronique dans les boîtes mails d'internautes suisses, hier après-midi et provenant d'une certaine «Ekaterina de Russie». Agée de 27 ans, cette dernière se présente comme célibataire et sans enfants et désirant activement trouver un homme intéressant et bien élevé qui puisse la rendre heureuse. Elle va de plus obtenir un visa pour la Suisse, le 22 avril.

Pour Pascal Lamia, responsable de la Centrale suisse d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (Melani), Ekaterina est bien connue. «Après deux ou trois e-mails, elle vous annonce qu'elle souhaite faire plus ample connaissance, mais qu'elle n'a pas assez d'argent pour acheter un billet d'avion». Des centaines d'hommes sont alors susceptibles de tomber dans les mailles du filet de cette fraude d'Europe de l'Est et transférer 1000 francs à la mystérieuse inconnue. Selon Pascal Lamia, les fraudeurs utilisent des astuces toujours plus sophistiquées: «Les spams sont mieux rédigés dans la langue du destinataire et sont personnalisés». Il explique qu'ils sont par exemple envoyés au nom d'amis Facebook ou de sites d'enchères en ligne comme Ricardo ou eBay. Selon l'expert, il est par conséquent de plus en plus difficile pour les particuliers de détecter s'il s'agit d'un spam ou non.

«La meilleure façon de vous protéger contre les attaques de spam consiste à utiliser des comptes de messagerie qui filtrent les spams de manière très fiable», conseille l'expert en sécurité informatique Thomas Dübendorf. Ces services de webmail sont notamment Gmail, Hotmail ou Yahoo. Le cas échéant, il convient toujours de laisser le bon sens prévaloir, surtout avant d'ouvrir des pièces jointes douteuses.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!