Genève: Elan de solidarité en faveur des collégiens détroussés
Actualisé

GenèveElan de solidarité en faveur des collégiens détroussés

La cagnotte volée aux 4e année du collège Rousseau pour payer leur fête de matu est presque reconstituée. L'école mais aussi des parents et des anonymes se sont mobilisés.

par
David Ramseyer
photo: Kein Anbieter/dra

«Ça fait tellement plaisir! On ne vit pas dans un monde toujours facile mais une telle générosité donne foi en l'humanité!» Jennifer Naef, 19 ans, et ses camarades de dernière année du collège Rousseau sont aux anges. Le 24 mai dernier, les 4800 fr. patiemment récoltés par les élèves pour payer les T-shirts, les albums souvenirs et la fête pour célébrer le passage de la matu avaient été dérobés dans l'établissement. Aujourd'hui, la cagnotte est quasi reconstituée.

Mobilisation tous azimuts

«Il y a eu un très large élan de solidarité», s'enthousiasme Nathalie Leutwyler, directrice du collège. Etudiants et profs ont effectué des dons, d'anciens élèves ont organisé une collecte, une école de langues de la place a versé de l'argent, des parents et des particuliers ont appelé pour demander comment aider les jeunes. Des messages leur sont même parvenus de Suisse allemande pour proposer une aide technique afin de récolter des fonds. Pour regrouper l'ensemble des donations, les étudiants qui passent actuellement leurs examens de maturité ont ouvert ce lundi un compte postal.

Au sein du collège, la mobilisation a été très forte. «Les premières années ont proposé de faire une vente de pâtisseries et de nous reverser l'argent. C'est tellement adorable de leur part», s'émeut Jennifer. Parmi les donateurs, les élèves signalent aussi le geste «généreux» d'un couple qui s'est rencontré... au collège Rousseau, à la fin des années 80. La preuve que l'esprit des lieux perdure.

La mobilisation des adolescents fait aussi la fierté de la directrice de l'établissement: «Beaucoup critiquent une jeunesse qui ne s'engagerait pas. Mais on voit bien que lorsqu'elle s'investit pour un projet - comme l'ont fait nos élèves de maturité - c'est salué de toutes parts, note Nathalie Leutwyler. Et c'est suffisant pour susciter une formidable aide lorsque les choses tournent mal.»

Festivités confirmées

Pour l'heure, la cagnotte n'est pas encore totalement reconstituée, selon le dernier bilan effectué par les élèves. Mais cela devrait bientôt être le cas. Les T-shirts, pulls, sacs et albums photo à la gloire des collégiens de dernière année - la «Quatrième Dynastie» comme ils se sont surnommés - seront livrés, promettent-ils. La fête de maturité aura aussi lieu. Et s'il y a de l'argent en trop, vu la générosité des donateurs, il devrait être en partie reversé à des oeuvres caritatives. Il constituera aussi une réserve financière pour les prochaines volées.

La plainte pour vol déposée par les étudiants, elle, suit son cours tandis que les investigations de la police se poursuivent.

Ton opinion