Espagne: Elections agitées par une fronde sociale
Actualisé

EspagneElections agitées par une fronde sociale

Les Espagnoles sont appelés aux urnes sous fond de crise sociale.

Les Espagnols sont descendus dans la rue pour protester.

Les Espagnols sont descendus dans la rue pour protester.

Les Espagnols ont commencé dimanche à voter pour les élections régionales et municipales. Ces scrutins devraient sanctionner les socialistes au pouvoir au moment où une vague de rébellion sociale inédite contre le chômage et la crise secoue le pays.

Les bureaux de vote sont ouverts entre 9h et 20 heures. Les premiers résultats partiels sont attendus à partir de 22 heures. 34,6 millions d'électeurs sont appelés à élire 8116 maires, plus de 68'400 conseillers municipaux et 824 députés régionaux.

Des dizaines de milliers de manifestants ont à nouveau envahi samedi soir et dans la nuit les rues et les places à travers l'Espagne. A Madrid, une foule immense s'était rassemblée sur la Puerta del Sol, où le campement de bâches et de tentes des jeunes «indignés» est devenu le coeur de la contestation.

Dans ce contexte troublé, à dix mois des élections législatives de mars 2012, toutes les communes d'Espagne élisent leurs conseils municipaux et 13 des 17 régions autonomes leurs Parlements. La Catalogne, le Pays Basque, la Galice et l'Andalousie votent à d'autres dates.

L'annonce le 2 avril par le chef du gouvernement José Luis Rodriguez Zapatero qu'il ne se présenterait pas pour un troisième mandat en 2012 semble être restée sans effet sur la chute de popularité des socialistes.

(ats/afp)

Ton opinion