Actualisé 15.10.2012 à 09:47

Russie

Elections gagnées par le parti de Poutine

Le parti Russie unie a remporté, sans surprise, les principales élections locales dont le scrutin se déroulait dimanche. L'opposition dénonce des fraudes massives.

La formation Russie unie a conservé sans surprise les cinq postes de gouverneurs.

La formation Russie unie a conservé sans surprise les cinq postes de gouverneurs.

Le parti au pouvoir Russie unie de Vladimir Poutine a remporté les principaux scrutins aux élections locales de dimanche dans 77 régions du pays. Une ONG a dénombré plus d'un millier d'irrégularités, alors que la presse dénonce lundi des manipulations «sophistiquées».

La formation Russie unie a conservé sans surprise les cinq postes de gouverneurs, sur un total de 83 dans le pays, élus au suffrage direct pour la première fois depuis 2005, selon les résultats publiés par la Commission électorale.

Le principe de l'élection des gouverneurs, qui étaient désignés jusqu'alors par le Kremlin, avait été réintroduit l'hiver dernier face au mécontentement dans le pays provoqué par les législatives controversées de décembre 2011, mais avec un système strict de sélection des candidatures par les assemblées locales.

Elections «civilisées et démocratiques»

Le parti présidentiel a également remporté de nombreuses élections municipales dans plus de 4600 communes, de la mer Baltique à la frontière chinoise.

Les élections se sont déroulées «de manière civilisée», a déclaré dimanche le premier ministre Dmitri Medvedev. «Pour autant que je sache, personne n'a remarqué de quelconques irrégularités sérieuses», a-t-il ajouté. «Cela donne l'espoir que dans l'avenir les élections se dérouleront de la même manière civilisée et démocratique».

«Je vais le dire franchement: Russie unie a obtenu d'excellents résultats, meilleurs qu'en décembre, lors des élections à la Douma», a ajouté M. Medvedev. Il faisait référence à la perte de dizaines de sièges au sein de la chambre basse russe lors du scrutin de fin 2011.

Opposition défaite à Moscou

Parmi les scrutins phare de dimanche, l'opposante anti-Poutine et militante écologiste Evguenia Tchirikova, qui briguait la mairie de Khimki, banlieue de Moscou au centre depuis des mois d'un bras de fer entre autorités et opposition, a été largement battue par le candidat du pouvoir.

Le maire par intérim Oleg Chakhov (Russie unie) a remporté les municipales avec près de 48% des voix, contre 17% pour Mme Tchirikova. Elle a fait état notamment de menaces contre les observateurs.

Système du «carrousel»

Dans l'ensemble, les élections locales de dimanche ont été marquées par des «manipulations encore plus sophistiquées qu'en décembre 2011», aux législatives remportées par Russie unie, écrit le quotidien Vedomosti lundi.

Le système du «carrousel», où les gens vont voter en groupe successivement dans plusieurs bureaux de vote, a été utilisé «plus souvent» qu'en décembre 2011 par les sympathisants du parti au pouvoir, souligne Vedomosti.

Golos, une ONG d'observation électorale, a fait état de plus d'un millier d'irrégularités signalées par ses correspondants ou des internautes, mentionnées sur une «carte des violations» interactive.

Fraudes «massives» selon le PC

Le Parti communiste a également dénoncé des fraudes «massives», notamment à Briansk (ouest). Il a décrit des «files de personnes votant avec des autorisations de vote hors de leur bureau, émises en masse la veille par les commissions électorales».

Le gouverneur de Russie unie, Nikolaï Denine, a conservé son poste à Briansk avec 67,04% des voix. Le candidat communiste n'a recueilli que 29,13% des voix. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!