Déli de fuite en France: Electrocuté en voulant fuir la police

Actualisé

Déli de fuite en FranceElectrocuté en voulant fuir la police

Un jeune de 17 ans a été très grièvement brûlé par la caténaire d'un train dans la nuit de lundi à mardi en prenant la fuite lors d'un contrôle de police à Paris.

Brûlé à 80 %, ce mineur - dont le pronostic vital est engagé - a été transporté à l'hôpital militaire Percy de Clamart (Hauts-de-Seine), spécialisé dans le traitement des grands brûlés où il a été placé en coma artificiel, précise-t-on de mêmes sources.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime, «connue des services de police», était en fugue du domicile de ses parents à Sevran (Seine-Saint-Denis) depuis le 16 février, ajoute-t-on de mêmes sources.

Interpellé vers minuit à la gare du Nord par des policiers de la brigade ferroviaire lors d'un contrôle d'identité, le jeune homme avait été conduit - non menotté - vers un local de police de la gare. Il a réussi à échapper aux policiers lors de ce transfert.

Dans sa fuite, toujours selon ces sources policières, il est monté sur le toit d'une rame d'Eurostar où il a été brûlé par une caténaire. Soigné sur place par le Samu, qui a procédé aux premiers soins, il a ensuite été hospitalisé.

Par ailleurs, 17 voitures ont brûlé vers 2h00 du matin à Sevran sans qu'un lien entre les deux affaires n'ait pu être établi pour le moment, la police penchant peu avant 8h00 pour une affaire de droit commun.

Selon une source préfectorale, le feu est parti de deux foyers, puis s'est propagé à d'autres voitures, à cause d'un véhicule GPL. «Aucun élément ne permet d'établir que les deux événements sont liés», selon cette source qui assure qu'il n'y a pas eu d'incidents ou de violences autour de ces deux incendies, qui se sont produits dans la cité Haute et la cité Basse à Sevran.

(afp)

Ton opinion