Actualisé 05.02.2019 à 13:17

Valais

Électrocution d'un grand-duc: les CFF sur le gril

Un hibou grand-duc a été électrocuté par une ligne électrique des CFF en Valais. Les ornithologues réclament des travaux d'assainissement des pylônes.

1 / 3
La découverte de la carcasse d'un hibou grand-duc électrocuté par une ligne électrique des CFF en Valais interpelle les ornithologues.

La découverte de la carcasse d'un hibou grand-duc électrocuté par une ligne électrique des CFF en Valais interpelle les ornithologues.

Fauna.vs
Ils réclament l'assainissement rapide des pylônes dangereux.

Ils réclament l'assainissement rapide des pylônes dangereux.

Fauna.vs
Le hibou grand-duc est un rapace rare en Valais.

Le hibou grand-duc est un rapace rare en Valais.

Fauna.vs

La découverte de la carcasse d'un hibou grand-duc électrocuté par une ligne électrique des CFF en Valais interpelle les ornithologues. Ils réclament l'assainissement rapide des pylônes dangereux.

Le hibou grand-duc est un rapace rare en Valais. Sur une dizaine de couples recensés dans le canton, un seul niche dans la région de St-Léonard (VS), là où le mâle a été retrouvé foudroyé la semaine dernière, rapporte mardi le Nouvelliste.

Deux autres électrocutés

Le couple de rapaces avait élu domicile dans des gorges proches du village au début janvier, précise la Société valaisanne de biologie de la faune (fauna.vs) dans un communiqué. Un couple de hiboux grand-duc s'était déjà installé dans la région il y a plus de trois décennies, mais les deux volatiles ont été retrouvés morts électrocutés eux aussi une dizaine d'années après leur implantation.

L'électrocution est la cause de mortalité la plus importante chez les grands-ducs. L'assainissement des pylônes est une nécessité absolue pour la survie des grands rapaces de plaine, estime fauna.vs. Le cas de St-Léonard montre que certains pylônes ferroviaires sont problématiques. Cette particularité n'avait pas été recensée jusqu'à présent.

Fauna.vs demande que la régie entreprenne des travaux d'assainissement au plus vite. Seuls 13 pylônes problématiques ont été dénombrés sur la ligne ferroviaire entre Sion et Sierre. L'architecture de ces pylônes doit être revue. Selon l'endroit où l'oiseau se pose, il risque de toucher la ligne avec son aile et de provoquer ainsi un arc électrique qui le foudroie instantanément. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!