Actualisé 12.08.2015 à 17:24

Genève

Electronique, chaleur, gros volumes: cocktail explosif

Un patron actif dans le tri des déchets revient sur les feux frappant le secteur et tire la sonnette d'alarme.

de
Jérôme Faas
Vendredi, de la ferraille a brûlé sans dégâts à la Sogetri-Satigny.

Vendredi, de la ferraille a brûlé sans dégâts à la Sogetri-Satigny.

Sogetri, RVM, Serbeco: ces derniers mois, les sociétés de tri des déchets ont payé un lourd tribut au feu. Les principales raisons? «La multiplication des composants électronique, la hausse des volumes à traiter et la chaleur», analyse Vincent Chapel, boss d'Helvetia Environnement, qui chapeaute la Sogetri, dont le site de Satigny a flambé vendredi.

Le traitement des déchets se complexifie, dit-il. «La nouvelle donne, c'est l'électronique, le matériel vidéo, les piles, les natels avec des batteries au lithium. Si on tape fort dessus, une petite explosion avec une flamme d'un mètre peut survenir.» Or, le public ignore la dangerosité de ces objets. «Les gens ne réalisent pas le risque créé en jetant ces appareils mal triés dans n'importe quelle poubelle», s'alarme Vincent Chapel.

Car parallèlement les quantités s'envolent, sous la pression de la démographie et de l'activité économique. «Dans nos métiers, on manipule des objets, ils s'entrechoquent, et vu les volumes, les traiter un par un est impossible.» L'incendie, alors, menace, qui plus est avec la canicule. Vincent Chapel illustre cet enchaînement fatal «tri approximatif de l'usager-volume-chaleur» avec le sinistre nocturne de mars sur le site de la Sogetri à la Praille.

«C'était une lampe à pétrole, jetée avec les encombrants. Le verre s'est brisé. Avec l'effet de loupe, le combustible s'est enflammé», avance le patron, qui observe «en ce moment environ un départ de feu par semaine», maîtrisé pour la plupart «par la vigilance des employés et les procédures».

Stratégies antifeu

Les sociétés de tri s'organisent, suivant notamment les normes étatiques: cases isolées par des murs en béton afin d'éviter la propagation du feu; système de récupération des eaux pour empêcher le liquide utilisé par les pompiers de souiller les sols. Des entreprises se sont équipées de caméras thermiques, de système de détection de fumée et de dispositifs d'extinction. Mais les efforts des uns et des autres restent inégaux, dit une source sécuritaire.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!