Actualisé 19.05.2007 à 10:01

Elizabeth Taylor peut garder son Van Gogh

SAN FRANCISCO - L'actrice était accusée de recel parce qu'elle possède un tableau de Van Gogh présumé volé par les nazis à sa propriétaire juive après son départ d'Allemagne en 1939.

L'actrice était poursuivie par des héritiers de Margarete Mauthner, qui avait fui Berlin pour l'Afrique du Sud en 1939 après avoir perdu la majorité de ses biens, dont le tableau "Vue de l'asile et de la chapelle à Saint-Rémy" peint en 1889 par l'artiste néerlandais. La cour d'appel a confirmé la décision du tribunal de première instance, qui avait jugé en février 2005 qu'il y avait prescription.

Elizabeth Taylor avait acheté ce tableau en 1963 lors d'une vente aux enchères à Londres pour 257.600 dollars. La toile est aujourd'hui estimée entre 10 et 15 millions de dollars.

Les descendants de Margarete Mauthner, de nationalités canadienne et sud-africaine, ont tenté de faire valoir que l'actrice aurait dû savoir que ce tableau avait été volé par les nazis puis revendu plusieurs fois, l'accusant d'avoir fait preuve de "négligence".

Elizabeth Taylor a maintenu que le catalogue de la vente aux enchères de Sotheby's de 1963 mentionnait bien que le Van Gogh avait appartenu à Magarete Mauthner, mais aussi qu'il avait été revendu à deux galeries réputées avant de passer dans les mains d'un Allemand de confession juive, Alfred Wolf, qui avait lui-même fui le régime nazi en 1933.

"Nous avons la preuve que le tableau a été vendu à la fin des années 1920", a affirmé après le verdict Jonathan Bloom, avocat de Liz Taylor.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!