Elizabeth Teissier, 70 ans déjà!
Actualisé

Elizabeth Teissier, 70 ans déjà!

Elizabeth Teissier fêtera ses 70 ans dimanche à Berlin. A cette occasion, la plus médiatique des astrologues suisses s'est entretenue avec l'ATS. Elle évoque ses bonnes résolutions, ses secrets de beauté et ses révoltes.

«A chaque anniversaire, je choisis d'être là où les astres s'harmonisent le plus avec mon ciel de naissance. Avec mon mari, nous passerons donc la nuit de samedi à Wittenberg en Allemagne, la ville de Luther, et dimanche nous ferons la fête à Berlin avec des amis.»

Cette Capricorne a pris de sages décisions. «Pour moi, le temps devient une notion précieuse. Je vais m'astreindre à une discipline plus ferme: écrire chaque jour, faire du sport plus régulièrement, lire davantage... bien que je sois de plus en plus sûre de l'adage: Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien !»

Autre résolution, l'abandon de la publication annuelle de ses prévisions. «J'en avais assez de sacrifier tous mes étés depuis 25 ans, de donner la priorité à ce que les gens attendent de moi, de faire de la dentelle dans des prévisions pointues.»

Elle précise toutefois que son site Internet propose un «Agenda cosmique» gratuit et des horoscopes personnalisés payants. Non sans fierté, elle annonce que sa fille Isabelle a publié «douze excellents livres pour satisfaire la faim astrologique du public».

Sexualité incontournable

Avec son physique, Elizabeth Teissier semble défier le temps. «Je fais du yoga, de la méditation et j'essaie de manger sainement. Je pratique le jeûne thérapeutique chez Buchinger. Last but not least, il y a l'amour ! La sexualité est incontournable si l'on veut rester jeune. L'amour, c'est aussi l'amour des miens, de mes amis...»

Autre secret: la passion. «C'est un anti-vieillissement idéal. Il faut se passionner pour quelque chose, avoir des projets, sinon c'est le vide, l'antichambre de la mort.» L'astrologue avoue rédiger actuellement un roman.

Etre femme, belle de surcroît, lui a ouvert des portes, admet- elle, mais cela suscite jalousies et malentendus. «On me pare parfois de plumes que je n'ai pas, ce qui peut faire peur à certains. Grâce au Ciel je ne sais pas tout ! L'astrologie n'est pas magique. Mes prévisions sont le fruit de mes neurones, d'une interprétation codifiée du langage symbolique des astres.»

Doctorat contesté

Le travail d'Elizabeth Teissier suscite la controverse depuis près de quarante ans. D'illustres contemporains la consultent alors que ses détracteurs la villipendent. «Je pratique mon art avec bonne foi. J'espère aider mon prochain et n'ai jamais eu la moindre intention de l'exploiter.»

L'astrologue décroche en 2001 un doctorat en sociologie à la Sorbonne, à Paris, créant une polémique. «Je l'ai obtenu dans les règles de l'art. J'ai ensuite été discréditée par des gens n'ayant pas lu cette thèse de 900 pages, fruit de six ans de travail. Ces rationalistes aggressifs ont jugé une matière qu'ils ne connaissent pas. Cela me révolte !»

Pouvoir de la prière

Elizabeth Teissier est certaine qu'on lui rendra justice après sa mort. «Je suis incomprise et persécutée dans mon art. J'ai fait des centaines de prévisions avérées. Une étude a démontré que 82 % de mes prévisions sont justes. Comment se fait-il que l'on me ressorte sans cesse mes prévisions fausses ? C'est de la mauvaise foi !»

Convaincue par l'expérience de la puissance des planètes, l'astrologue ne croit pas au hasard et assez peu au libre arbitre, une illusion, selon elle. Elle est cependant persuadée que la prière et la Providence peuvent dévier une prévision négative. (ats)

Ton opinion