26.08.2020 à 21:11

Tragédie à Uitikon (ZH)Elle a tué ses deux fillettes avant de se donner la mort

Début août, la police a retrouvé trois corps à l'orée d’une forêt à d'Uitikon (ZH). Il s’agissait d’une Allemande trentenaire vivant à proximité de la frontière suisse et de ses deux filles.

de
Céline Krapf/cga
1 / 4
N. H. s'est donné la mort et a entraîné avec elle ses deux filles à Uitikon (ZH).

N. H. s'est donné la mort et a entraîné avec elle ses deux filles à Uitikon (ZH).

La jeune femme vivait en Allemagne, non loin de la frontière.

La jeune femme vivait en Allemagne, non loin de la frontière.

Les deux fillettes auraient eu 5 ans le mois prochain.

Les deux fillettes auraient eu 5 ans le mois prochain.

Sur ses photos, N. H. (30 ans) posait fièrement avec ses deux filles dans les bras. On pouvait imaginer qu’on regardait une jeune famille heureuse. Pourtant la réalité a été tout autre. Le 10 août dernier, la police a découvert les corps de la trentenaire et de ses enfants dans une voiture garée à la lisière d’une forêt d’Uitikon (ZH).

La jeune femme vivait avec sa famille en Allemagne, au bord du lac de Constance, à quelques encablures de la frontière suisse. Elle entretenait une relation avec le père des enfants depuis des années. Les jumelles auraient eu 5 ans le mois prochain. Les enquêteurs cherchent toujours à comprendre le déroulement exact des faits et notamment ce qui a pu pousser cette mère à tuer ses deux fillettes avant de se donner la mort. Selon Blick.ch , N. H. suivait un traitement psychiatrique depuis de longues années. Le week-end du drame, elle était censée se trouver en famille.

Incendie accidentel ou non?

Les voisins estiment que le suivi psychiatrique de la trentenaire était défaillant et se demandent comment les experts n’ont pas correctement évalué le danger que cette jeune femme faisait courir à ses proches. «Si les psychiatres ne voient pas cela, que voient-ils réellement?» s’interroge un habitant du village où vivait la famille.

Début juin, un incident s’était produit dans la maison familiale. Un incendie s'était déclaré dans la chambre des enfants en pleine nuit. D’après les pompiers qui sont intervenus, le feu aurait été causé par une bougie restée allumée. C’est N. H. qui aurait elle-même éteint l’incendie, d’après le rapport des services du feu. La famille avait été emmenée à l’hôpital pour des contrôles après avoir inhalé de la fumée. La police a ouvert une enquête pour incendie criminel par négligence.

Envies suicidaires? Faites-vous aider!

Selon Stopsuicide.ch, la problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s'expliquer au travers d'une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance.

D'autres structures comme La Main Tendue (composez le 143) et la Ligne d'aide pour jeunes (147) sont également disposées à aider.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!