Colombie - Elle aide sa mère à s’évader en distrayant une gardienne

Publié

ColombieElle aide sa mère à s’évader en distrayant une gardienne

Une influenceuse est actuellement jugée pour avoir conspiré avec sa maman, ancienne sénatrice, afin de la faire sortir de prison. Elle a plaidé non coupable.

Aida Victoria Merlano Manzanero aime beaucoup sa maman, au point de prendre tous les risques. L’influenceuse colombienne de 21 ans est actuellement jugée pour avoir aidé sa mère à s’évader de prison, en octobre 2019 à Bogota. Six mois après avoir été élue sénatrice, Aída Merlano Rebolledo avait été arrêtée puis condamnée à 15 ans de prison pour fraude électorale, corruption et possession illégale d’armes. À peine deux semaines plus tard, elle s’évadait de manière spectaculaire lors d’une visite chez le dentiste à l’extérieur de la prison.

Après trois mois de cavale, l’ex-sénatrice était à nouveau arrêtée, en janvier 2020. Peu après, les autorités ont commencé à soupçonner sa fille, Aida Victoria, d’avoir joué un rôle dans cette histoire. L’influenceuse ne s’était d’ailleurs pas privée de capitaliser sur l’évasion de sa mère, posant nue en Une d’un magazine et bombardant ses 2,5 millions de followers sur Instagram de photos et autres publicités pour des sextoys. Mise en examen pour complicité, la jeune femme est restée libre jusqu’à son procès, où elle a plaidé non coupable.

Lors de sa visite chez le dentiste, l’ancienne sénatrice avait profité de l’absence du spécialiste pour attacher une corde à une table et s’échapper du troisième étage. Une fois arrivée en bas, elle s’était installée à l’arrière d’une moto et s’était évanouie dans la nature. Les autorités pensent qu’Aida Victoria a aidé sa maman ce jour-là en organisant son évasion, en lui procurant un téléphone portable et en distrayant la gardienne ainsi que le chauffeur qui accompagnaient la détenue.

Une fois arrivée au cabinet, l’ex-sénatrice aurait fait un scandale pour que sa fille et son fils puissent entrer avec elle dans la salle de consultation. La gardienne a fini par accepter, prenant le parti d’attendre derrière la porte. Le dentiste s’est absenté quelques instants, suivi ensuite des deux enfants de la détenue. La gardienne a expliqué au tribunal qu’Aida Victoria lui avait fait la conversation quelques minutes pour détourner son attention. Sentant que quelque chose se tramait, elle a fini par entrer dans la pièce. «Aída Merlano Rebolledo n’y était plus et la corde rouge pendait par la fenêtre», a-t-elle témoigné.

Également soupçonné d’avoir été complice, le dentiste est lui aussi jugé en ce moment. Comme l’influenceuse, il a plaidé non coupable. Aida Victoria, elle, a rassuré ses followers: «Même si je me lève tous les jours en sachant que je peux aller en prison pendant 21 ans, je suis heureuse car j’ai la conviction que le bonheur est une décision que l’on prend tous les jours», a-t-elle écrit.

(joc)

Ton opinion