Assassinat à Genève: Elle aimait danser et préparer le tiramisù
Actualisé

Assassinat à GenèveElle aimait danser et préparer le tiramisù

Un ami de la jeune Italienne tuée lundi à coups de barre de fer à Genève témoigne dans un quotidien turinois.

«Je suis sans voix. Je l'ai accompagnée à Genève dimanche soir», a raconté Paolo au site torinotoday.it. L'homme fait partie, comme Valentina T., tuée lundi soir, du même groupe Facebook organisant les voyages entre Turin et Genève. «Moi aussi je l'ai accompagnée plusieurs fois, quel drame», a témoigné Mauro, un autre membre du groupe. Le site internet a également appris que Valentina T. aimait danser et cuisiner particulièrement le tiramisù, qu'elle préparait en suivant la recette de sa mère. Celle-ci est attendue dans la ville du bout du lac avec son père et sa sœur.

La famille de la jeune Italienne était très connue à La Loggia près de Turin. Le Conseil communal de la ville a observé une minute de silence mardi. «A la jeune femme et à la famille, nous envoyons toutes nos pensées», a déclaré le maire. L'Université de Turin est aussi sous le choc. Le Pr Franco Merletti, directeur de l'unité d'épidémiologie où a été diplômée Valentina, décrit une «jeune femme brillante et studieuse». C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on lui avait proposé une place à l'Université de Genève. «Il devait s'agir de ses derniers mois de doctorat», a expliqué à «La Stampa» Laura De Marco, coordinatrice du laboratoire de recherche moléculaire où Valentina a terminé son cursus universitaire.

Auteur activement recherché

Valentina T. est décédée lundi soir après avoir été agressée avec une barre de fer. La police recherche toujours son agresseur. Il s'agirait d'un homme d'origine africaine mesurant 1m90 et âgé de 20 à 30 ans. Les éventuels témoins sont invités à prendre rapidement contact avec la brigade criminelle de la police judiciaire, joignable au +41 (0)22 427 72 40. (20 minutes)

Ton opinion