Lausanne: Elle attend 9 heures aux urgences sans soins
Actualisé

LausanneElle attend 9 heures aux urgences sans soins

Atteinte d'une allergie cutanée après la prise d'un médicament, une patiente s'est rendue en mai au CHUV, sans prise en charge. La direction s'excuse.

par
fnt

Directeur général du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Pierre-François Leyvraz a présenté ses excuses à la suite d'un gros couac que le journal «24 heures» a dévoilé mardi.

Atteinte d'une allergie cutanée après la prise d'un médicament, une patiente s'était d'abord rendue, au mois de mai, aux urgences de la Clinique de La Source, qui n'avait rien pu faire pour elle en raison de l'absence de dermatologue. Elle avait été conviée à se rendre alors au CHUV, où elle s'est rendue le lendemain vers 16 h, au service dermatologique.

Mais comme le guichet des spécialistes venait de fermer, elle a été aiguillée vers les urgences. Elle y a alors attendu neuf heures sans recevoir le moindre soin (dont 6h30 sans être même approchée par une infirmière ni qu'on lui propose un verre d'eau). Dépitée, elle est partie. Le directeur du CHUV reconnaît cette «panne inacceptable» et une «erreur collective». Il promet cependant que le flux aux urgences est scruté et que les chiffres sont bons.

Ton opinion