Russie: Elle brandit une tête de bambin et sème la panique
Actualisé

RussieElle brandit une tête de bambin et sème la panique

Une femme qui menaçait de se faire exploser devant une station de métro de Moscou en agitant la tête coupée d'une fillette a été arrêtée. Aucun explosif n'a été retrouvé.

par
ofu

Un fait divers particulièrement sordide s'est produit ce lundi matin à Moscou. Selon «Russia Today», une femme a sorti une tête d'enfant de son sac lors d'un contrôle de police et a menacé de se faire exploser en criant «Allah Akbar» et «Je suis une terroriste». La suspecte, une Ouzbek âgée de 39 ans, aurait avoué avoir tué l'enfant, et a été interpellée.

«Elle a sorti la tête de l'enfant d'un paquet et elle a marché un moment dans la rue en criant. Personne ne s'est approchée d'elle, tout le monde avait peur», a raconté un témoin cité par l'agence RIA Novosti.

Le journal russe rapporte que les forces de l'ordre ont fouillé la station de métro Oktyabrskoye Pole, à proximité de laquelle la femme portant un voile noir a été arrêtée. Ils n'ont pas trouvé d'explosifs. La station a été fermée le temps des recherches.

Nounou arrêtée

Plusieurs médias locaux affirment que le corps de l'enfant décapité, une fillette âgée de 3 ou 4 ans, a été retrouvé plus tôt dans la journée dans un appartement en feu de Moscou.

«Le corps d'un enfant âgé de 3-4 ans, portant des traces de mort violente», a été découvert lundi, a confirmé le comité d'enquête de la capitale russe dans un communiqué.

Les premiers éléments de l'enquête concluent que la suspecte est la nounou de l'enfant. Elle aurait attendu que les parents du petit quittent leur logement avant de tuer le bambin et de mettre le feu à l'appartement.

«Selon de premières informations, la nounou avait emporté la tête avec elle», a déclaré une source au sein des forces de l'ordre, citée par l'agence officielle TASS. «La nounou, originaire d'un pays d'Asie centrale, née en 1977, a tué l'enfant (...) avant d'incendier l'appartement et de s'enfuir», précise le communiqué du comité d'enquête.

Suspecte droguée

Durant son interrogatoire, la nounou aurait affirmé avoir tué l'enfant parce qu'elle avait été trompée par son mari. Elle n'aurait en revanche pas réussi à expliquer le lien entre le bambin et son époux. Une source policière précise par ailleurs que la suspecte était droguée au moment des faits.

La femme qui faisait preuve d'«une conduite clairement inadéquate» a été arrêtée et subira «un examen psychiatrique», a ajouté le comité d'enquête.

Selon la chaîne de télévision populaire Lifenews, la victime s'appelait Nastia. Sa mère a perdu connaissance en apprenant la nouvelle. Elle a été hospitalisée.

(ofu/afp)

Ton opinion